“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

VIDÉO. Charles Leclerc débarque à Monaco en Ferrari 488 Pista... C'est le plus p...

Tant que me contentieux n'est pas réglé, tout aménagement immobilier est impossible.

Contentieux avec Isola 2000 : nouvelle charge de Riccobono

Le jardin suscite la curiosité des enfants.

Beaulieu : Hélène et le jardin de curiosités

Le nombre de tomes de la procédure démontre l'activité déployée par les enquêteurs.

Un mélange d'amateurisme et de cupidité

Les grandes médailles Albert 1er décernées à Paris Des optimistes pour l'avenir

Mis à jour le 24/11/2016 à 05:11 Publié le 24/11/2016 à 05:11

Les grandes médailles Albert 1er décernées à Paris Des optimistes pour l'avenir

Le souverain a présidé mardi soir la soirée au cours de laquelle le scientifique canadien Daniel Pauly et l'académicien français Erik Orsenna ont reçu ces trophées pour leur engagement

Dans son antre parisien, il est partout sur les fresques qui ornent l'amphithéâtre éclairé par une série de lustres étincelants. Presque un siècle après sa mort, le souvenir du prince Albert 1er, surnommé « le prince des mers », est toujours bien vivant.

Voilà le cadre, mardi soir de la cérémonie de remise des grandes médailles Albert 1er. Un prix institué en 1949 à la mémoire du prince explorateur et remis à la Maison des Océans, siège parisien de l'Institut océanographique, rue St-Jacques dans le Ve arrondissement, qu'il a créé en 1911.

Mardi soir donc, le prince Albert II était à Paris pour décerner cette médaille qui depuis 2014 a deux faces. Une pour récompenser un chercheur qualifié dans le domaine de l'océanographie. L'autre pour honorer l'engagement de personnalités de la vie publique qui œuvrent pour faire connaître et protéger les océans.

Une manière « de faire fructifier ce que nous a légué...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct