“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Secteur qui recrute, énorme perte au casino, disparu retrouvé: voici votre brief...

Vous cherchez du travail? Voici un des secteurs qui recrute le plus dans la régi...

Contrôles routiers, OGC Nice contre Montpellier, prolonger les vacances: voici v...

Avec les animaux, les cirques vont dans le mur

Sur scène cet été à Bangkok en Thaïlande, où la troupe s'est produite pour la première fois à l'occasion d'une tournée en Asie.	(DR)

Les Petits chanteurs reprennent du service

Les condoléances attristées du prince Albert II à Mme Kofi Annan

Mis à jour le 22/08/2018 à 18:46 Publié le 22/08/2018 à 18:44
Le prince Albert II et Kofi Annan, ici en 1997 aux Nations Unies.

Le prince Albert II et Kofi Annan, ici en 1997 aux Nations Unies. Photo AFP

Les condoléances attristées du prince Albert II à Mme Kofi Annan

Le décès de Kofi Annan, samedi 18 août à Genève, a marqué le prince Albert II qui a adressé à son épouse une lettre de condoléances témoignant du respect qu'il portait à l'ancien secrétaire général des Nations Unies.

"J’ai appris avec une vive émotion la disparition de cet inlassable artisan de paix que fut votre époux."

C’est en ces termes que débute la lettre de condoléances que le prince Albert II a adressée hier à l’épouse de Kofi Annan. L’ancien secrétaire général de l’ONU et prix Nobel de la Paix en 2001 est décédé à Genève samedi 18 août, à l’âge de 80 ans, "paisiblement, après une courte maladie", a annoncé sa fondation dans un communiqué de presse.

"Sa quête permanente de ce qui peut unir l’humanité"

"Kofi Annan n’avait de cesse de défendre l’Organisation des Nations Unies, seule apte, à ses yeux, à tracer des voies vers la paix", poursuit le souverain, avant d’ajouter: "Il sut aussi prendre à bras-le-corps ces défis que sont notamment la réduction de la pauvreté, l’amélioration de l’éducation, la lutte contre le sida."

"Nous n’oublierons pas non plus l’élan qu’il donna aux objectifs du millénaire pour le développement et la persistance de son engagement, dans la fondation qui porte son nom, en faveur du développement durable et de la paix."

"Avec respect, nous nous inclinons devant sa quête permanente de ce qui peut unir l’humanité", conclut le prince Albert II, avant d’adresser à l’épouse de Kofi Annan et ses enfants la "sympathie attristée" de la principauté de Monaco.

L’hommage du prince Albert à Kofi Annan en 2006 à l'ONU

Le respect pour l’homme et l’œuvre accomplie sur le plan international par Kofi Annan, le souverain l’avait déjà exprimé haut et fort à la tribune de l’ONU, fin décembre 2006, au moment où le secrétaire général achevait son second mandat et quittait ses fonctions.

"Je tiens à saluer l’action courageuse que vous y avez exercée pendant une décennie. Inlassablement, vous avez rappelé aux Nations la responsabilité partagée qui leur incombe tant pour leur sécurité réciproque que pour le bien-être de chacun. Vous avez été également le défenseur sourcilleux du respect des Droits de l’Homme et de l’État de droit."

Le prince Albert II lui avait alors lancé une invitation: "L’intérêt que, comme moi, vous portez à la préservation de l’environnement me conduit à vous convier à venir me rencontrer en Principauté où je serai heureux de vous entretenir de la Fondation que je viens de créer et de dédier au développement durable."

L’occasion ne se sera malheureusement pas présentée.


La suite du direct