“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dès le mois de décembre, seuls les guichets de ces gares de la Côte d'Azur reste...

Contrôles, filtrage maritime, restrictions de circulation : tout ce qu'il faut s...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

PHOTOS. La Mairie de Cannes lance une opération insolite (et elle va vous faire ...

Les clubs des Sablettes ont déménagé dans le Careï

Mis à jour le 22/03/2018 à 05:04 Publié le 22/03/2018 à 05:04
Haltérophiles, archers, judokas et pongistes élisent désormais domicile dans le Careï, Promenade Maréchal Leclerc de Hautecloque.

Haltérophiles, archers, judokas et pongistes élisent désormais domicile dans le Careï, Promenade Maréchal Leclerc de Hautecloque. Cyril Dodergny

Les clubs des Sablettes ont déménagé dans le Careï

Les associations sportives jusqu'ici hébergées dans les voûtes au port ont dû être relocalisées au rez-de-chaussée de l'immeuble Les Lavandières. Coût de l'opération : près de 800 000 euros

Le jeu des chaises musicales a démarré. Pour que les premiers locataires des Sablettes 2.0 puissent s'installer au début de l'été, il fallait que les anciens déménagent. Ceux qui n'entraient pas suffisamment en harmonie avec l'ambiance de la future esplanade. En d'autres termes : les clubs sportifs. Et plus précisément les Archers de Saint-Michel, l'Athlétic club de Menton, le Judo club et la section ping-pong de Menton Plus. Tous quatre « invités » à rejoindre un nouvel espace dans le Careï. Le rez-de-chaussée des Lavandières, réaménagé pour un coût de 790 000 euros (parmi lesquels 57000e pris en charge par le bailleur...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct