“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

La plupart des participants sont des habitués, mais surtout, des passionnés.

Des clichés dans les profondeurs marines

L'association fait sa rentrée mercredi.	(DR)

De 5 à 105 ans, soyez curieux de nature !

Les Ballets de Monte-Carlo envoûtent le Bolchoï

Mis à jour le 07/10/2017 à 05:21 Publié le 07/10/2017 à 05:20
Le soleil des Ballets de Monte-Carlo, Alexis Oliveira, et l'étoile du Bolchoï, Olga Smirnova.

Le soleil des Ballets de Monte-Carlo, Alexis Oliveira, et l'étoile du Bolchoï, Olga Smirnova. Alice Blangero

Les Ballets de Monte-Carlo envoûtent le Bolchoï

Monaco a continué de séduire Moscou hier soir lors de la représentation de La Belle par les danseurs de Jean-Christophe Maillot, qui ont triomphé. Ou quand la culture draine l'économie

Qui a dit que la culture ne servait à rien ? Qu'il se dénonce ! Dans nombre de pays, et même de médias, la culture est le parent pauvre. Le premier à trinquer quand il faut se serrer la ceinture. Parce que les comptables pensent que ce n'est que du show. Parce que ça ne produit pas. Ou pas de façon assez visible. C'est une erreur colossale. Aussi énorme que le théâtre du Bolchoï, et ça n'est pas peu dire.

Parce que si les Journées de Monaco à Moscou ont remporté un franc succès (voir notre édition d'hier), c'est précisément parce qu'elles s'étaient greffées sur la présence des Ballets de Monte-Carlo dans...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct