“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

A 90 ans, elle attend 3 jours à l'hôpital avec une fracture

L'étude présentée mardi par l'INSEE porte sur la période 2009-2014. 
	(Infographie IGN-Insee 2018)

Provence-Alpes-Côte d'Azur : l'emploi numérique concentré dans les technopoles

Les 88 000 € récoltés ont permis de financer des équipements utiles dans la prise en charge de certains cancers.

Le Gemluc offre trois équipements au service d'urologie du CHPG

Un adieu lui est adressé aujourd'hui, sous forme de messe de Requiem, en l'église Notre-Dame.	(DR)

Le dernier adieu au père Gay, longtemps curé de Cap-d'Ail

Cloud 9

Le Yersin prêt à prendre la mer pour entamer son expédition scientifique aux couleurs monégasques pendant trois ans

Mis à jour le 26/07/2017 à 09:58 Publié le 26/07/2017 à 05:32

Le Yersin prêt à prendre la mer pour entamer son expédition scientifique aux couleurs monégasques pendant trois ans

Le navire prend la mer demain pour entamer son voyage scientifique de trois ans aux couleurs de Monaco. En attendant, du moteur à la cuisine en passant par les laboratoires, c'est l'effusion

Il y a eu le rêve d'un homme et la volonté d'un souverain. À la croisée de ces chemins, se positionne le projet des explorations de Monaco sur le Yersin. Quand il a proposé d'inaugurer ce bateau, il y a deux ans sur le port Hercule, le prince Albert II avait déjà en tête la possibilité de relancer de grandes expéditions scientifiques à bord de ce navire hors normes.

Une idée qui se concrétisera ce jeudi, avec le départ du bateau pour un périple de trois ans autour du globe, veillant à mener des études du monde sous-marin.

"C'est une vie complète de rêve et dix ans de travail pour arriver à ce point de départ" explique François Fiat, pour étoffer son état d'esprit à quelques heures du départ. C'est lui l'armateur du Yersin, qui a rêvé et concrétiser ce bateau singulier.

"C'est exaltant de voir se réaliser ce projet qui a une réelle ambition scientifique, on ne part pas en promenade, en faisant de la science alibi. Les thèmes de missions ont été déterminés avec des savants du monde entier et les encouragements du...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct