“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

VIDÉO. Charles Leclerc débarque à Monaco en Ferrari 488 Pista... C'est le plus p...

Tant que me contentieux n'est pas réglé, tout aménagement immobilier est impossible.

Contentieux avec Isola 2000 : nouvelle charge de Riccobono

Le jardin suscite la curiosité des enfants.

Beaulieu : Hélène et le jardin de curiosités

Le nombre de tomes de la procédure démontre l'activité déployée par les enquêteurs.

Un mélange d'amateurisme et de cupidité

Le styliste Patrice Papa bientôt de retour à Monaco

Mis à jour le 20/08/2018 à 08:50 Publié le 20/08/2018 à 10:00
Patrice Papa a hâte d’installer son nouveau showroom à Monaco, un pays auquel il est très attaché.

Patrice Papa a hâte d’installer son nouveau showroom à Monaco, un pays auquel il est très attaché. Photo Jean-François Ottonello

Le styliste Patrice Papa bientôt de retour à Monaco

Le créateur en vogue cherche un nouvel endroit où installer son showroom. Il souhaite développer sa ligne de prêt-à-porter, amorçant ainsi un nouveau tournant dans sa carrière.

C’est dans les salons de l’hôtel Hermitage que nous retrouvons Patrice Papa. Très attaché à la Principauté, le créateur confie son projet d’y revenir: "Je me languis de me réinstaller à Monaco. Je cherche un nouvel endroit où établir mon showroom d’ici 2019, un endroit où je me sente bien."

En avril 2014, il avait pourtant installé son showroom au Palais de la Scala. Mais à cause de la poussière et du bruit des travaux à l’Hôtel de Paris et au Sporting d’hiver, il a dû le fermer fin 2015. "C’était devenu trop compliqué pour mes clientes et je ne me sentais pas à l’aise",...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct