“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vous cherchez du travail? Voici un des secteurs qui recrute le plus dans la régi...

Contrôles routiers, OGC Nice contre Montpellier, prolonger les vacances: voici v...

Avec les animaux, les cirques vont dans le mur

Sur scène cet été à Bangkok en Thaïlande, où la troupe s'est produite pour la première fois à l'occasion d'une tournée en Asie.	(DR)

Les Petits chanteurs reprennent du service

Rencontre musicale à ne pas manquer aujourd'hui

Le premier jour de grève de la SNCF a occasionné de nombreux bouchons

Mis à jour le 04/04/2018 à 15:42 Publié le 04/04/2018 à 15:29
Mardi matin, plus de mille véhicules supplémentaires ont franchi les frontières de la Principauté dans les deux sens. Ici, un bouchon au rond-point des Quatre-Chemins à Roquebrune.

Mardi matin, plus de mille véhicules supplémentaires ont franchi les frontières de la Principauté dans les deux sens. Ici, un bouchon au rond-point des Quatre-Chemins à Roquebrune. Photo Michaël Alési

Le premier jour de grève de la SNCF a occasionné de nombreux bouchons

Mardi matin, lors du premier jour de grève sur le réseau ferroviaire, au moins mille véhicules supplémentaires ont franchi les frontières de la Principauté. Même scénario le soir…

On craignait une pagaille monstre aux heures de pointe. La grande bousculade matinale dans les gares du secteur. Finalement, il semblerait que la grève des cheminots, annoncée en amont et à outrance aux usagers de la SNCF, se soit déroulée dans un calme relatif.

Alors oui, hier matin (et soir !), les quais de gare étaient logiquement bondés pour se rendre en Principauté et les touristes étrangers parfois un brin déboussolés car peu informés.

Très peu de trains, mais plus grande capacité

A Nice, comme à Menton, très peu de trains programmés en ce premier jour de bronca sociale.

"Cinq en partance de Nice-Ville et quatre en gare de Menton là où, en temps normal, il y a quatre trains par heure le matin. Pour pallier cela, il a été prévu des trains de plus grande capacité", précise un représentant de SNCF Mobilités dans les Alpes-Maritimes.

Alors, forcément, le flux s'est déporté sur le réseau routier. "Le matin, aux entrées et sorties de Monaco, on a constaté mille véhicules en plus que d'habitude. Intra-muros, il n'y a pas forcément eu d'impact, analyse Stéphane Porcu, chef de bureau au Centre intégré de gestion de la mobilité à Monaco. Sur le réseau autoroutier, les embouteillages se sont formés plus tôt, dès 7 heures du matin et au-delà de dix heures."

Comme vers 11 heures lorsqu'Escota a décidé de fermer, un temps, l'accès au tunnel de Monaco (A500) pour réguler la circulation. Une procédure classique de sécurité lorsque les bouchons remontent trop haut au cœur de l'ouvrage.

Une tendance confirmée, le soir même, avec 2.000 véhicules en plus.

Covoiturage sur les réseaux

Pour beaucoup de travailleurs pendulaires, les options du bus ou du covoiturage ont été privilégiées. Si la plateforme Blablacar, la plus connue, n'a pas enregistré une hausse démesurée des annonces (Menton <-> Monaco et Nice <-> Monaco), certaines personnes ont usé de la magie des réseaux sociaux pour covoiturer gratuitement.

Ainsi, sur le groupe Facebook, "Tu sais que tu as vécu à Menton quand", les propositions d'entraide pour atteindre moult destinations de travail ont fleuri. Avec des fortunes diverses dans les bouchons, selon le lieu et l'horaire.

"Mon mari a mis 1 h 15 pour rallier Menton au port de Monaco alors que d'habitude il met 40 minutes grand maximum si ça bouchonne sur la route", témoigne Maloy Sbt sur le réseau social.

Hier soir, dans le sens du retour, les usagers de la route et du train n'ont guère été mieux épargnés. Et ne le seront, sans doute, pas mieux lors des 35 prochains jours de grèves en trois mois*. "Les horaires de trains du lendemain sont disponibles dès 17 heures sur l'application SNCF", rappelle toutefois le porte-parole de SNCF Mobilités.

*Pour Cannes/Vintimille, 26 trains au total sont prévus aujourd’hui.


La suite du direct