“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tant que me contentieux n'est pas réglé, tout aménagement immobilier est impossible.

Contentieux avec Isola 2000 : nouvelle charge de Riccobono

Le jardin suscite la curiosité des enfants.

Beaulieu : Hélène et le jardin de curiosités

Le nombre de tomes de la procédure démontre l'activité déployée par les enquêteurs.

Un mélange d'amateurisme et de cupidité

Olivier Dassault, président du groupe d'amitié franco-monégasque, entouré de la députée de la 4e circonscription des A.-M., Alexandra Valetta-Ardisson et de Stéphane Valeri, président du Conseil national.	(DR)

Échanges de bons procédés entre élus monégasques et français

Isabelle Lombardot, directeur du Pavillon Bosio, entourée de Mme l'Ambassadrice de France à Monaco, du maire et des membres du Conseil communal, de Stéphane Valéri, président du Conseil national, de Patrice Cellario, conseiller de gouvernement-ministre de l'Intérieur, et de Claude Rosticher.

Récompense pour Isabelle Lombardot, directeur du Pavillon Bosio

Le nouvel Eldorado des cartes bancaires prépayées

Mis à jour le 03/12/2015 à 05:13 Publié le 03/12/2015 à 05:13
Moyennant dix, quinze ou vingt euros, selon les marques, ces cartes prépayées sont, désormais, en libre accès dans les bureaux de tabac, les grandes surfaces ou encore sur Internet.

Le nouvel Eldorado des cartes bancaires prépayées

Sœurs jumelles des cartes bancaires, ces nouveaux titres de paiement vendus chez les buralistes ou en grandes surfaces rendent bien des services à leurs utilisateurs… Mais aussi aux criminels

Avec 150 000 ouvertures de comptes en deux ans, nous sommes en passe de devenir la première agence bancaire de France », annonce fièrement Christian Walosic. Il n'est pourtant pas guichetier, mais buraliste à Vence. Derrière son comptoir le représentant des débitants de tabac azuréen, comme nombre de ses collègues, ne se contente plus de vendre des paquets de cigarettes. Il délivre aussi des titres de paiement d'un nouveau genre depuis que Bruxelles, au nom de la libre concurrence, a cassé le monopole de la fameuse « carte bancaire ».

C'était en 2009, même si la France a traîné des pieds jusqu'en janvier 2013 pour transposer en droit français cette directive européenne. Depuis il est possible d'acquérir une carte Visa ou Master Card sans avoir à en passer par un établissement financier. Une aubaine pour les exclus du système bancaire, les e-consommateurs, certaines entreprises… Mais, aussi, pour les trafiquants en tout genre et même les auteurs des attentats de Paris !

5 à 6 millions d'exclus du système bancaire

Moyennant dix, quinze ou vingt euros, selon les marques, le précieux sésame de nos sociétés de consommation est donc, désormais, en libre accès dans les bureaux de tabac, les grandes surfaces ou encore sur Internet. Il suffit de fournir un numéro de téléphone mobile pour créditer ce bout de plastique qui vaut de l'or.

« Aujourd'hui, il est quasiment impossible de vivre sans, souligne Alain Bousquet, président de la fédération national des associations contre les abus bancaires (FNACAB). Pour réserver une chambre d'hôtel ou ne serait-ce que faire le plein d'essence en pleine nuit, il vous faut une carte bancaire. Le problème c'est que bon nombre de nos concitoyens en sont exclus, parce qu'ils ont été fichés par leur banque à la suite d'un incident. Cela concerne cinq ou six millions de personnes en France, rappelle cet Antibois. Il faut bien que ces gens-là trouvent une solution. La carte prépayée en est une ! »

Un anonymat qui profite aux criminels

Selon la banque de France, près de 116 000 personnes se sont ainsi vues retirer leur carte de paiement l'an passé. Ils sont la principale cible commerciale des sociétés Tarnscash, Nickel, PCS, Veritas, Ucash… Il existe en fait près d'une trentaine d'opérateurs, preuve de la vitalité de ce nouveau marché. Du coup, pour permettre aux usagers de s'y retrouver, Fabienne Iselin a eu l'idée de créer un comparateur en ligne. « J'ai 25 000 visiteurs uniques par mois », annonce-t-elle fièrement. Qui sont ces utilisateurs de cartes prépayées ? « Tous ceux qui sont interdits bancaires. Ceux...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct