“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Secteur qui recrute, énorme perte au casino, disparu retrouvé: voici votre brief...

Vous cherchez du travail? Voici un des secteurs qui recrute le plus dans la régi...

Contrôles routiers, OGC Nice contre Montpellier, prolonger les vacances: voici v...

Avec les animaux, les cirques vont dans le mur

Sur scène cet été à Bangkok en Thaïlande, où la troupe s'est produite pour la première fois à l'occasion d'une tournée en Asie.	(DR)

Les Petits chanteurs reprennent du service

Le Monte-Carlo Bay s’équipe d’une "centrale solaire"

Mis à jour le 13/08/2018 à 08:14 Publié le 13/08/2018 à 08:45
Pour l’instant les tours gardent leurs tuiles. Mais dans l’avenir, qui sait?

Pour l’instant les tours gardent leurs tuiles. Mais dans l’avenir, qui sait? Illustration SMEG

Le Monte-Carlo Bay s’équipe d’une "centrale solaire"

L’hôtel de la SBM, certifié Green Globe 2018, franchit une étape de plus dans le développement durable et sacrifie une partie de sa toiture pour le photovoltaïque. Une première dans l'hôtellerie monégasque.

La toiture verte du Monte-Carlo Bay vit son dernier été. Elle sera toujours là l’été prochain mais elle aura été rentabilisée. On va la mettre au boulot. Et pour ça, rien de tel qu’une petite tenue photovoltaïque. Cette fois c’est sûr, puisque Thomas Battaglione, le directeur de la SMEG, et Frédéric Darnet, le directeur du Monte-Carlo Bay, ont signé le contrat.

"C’est une installation qui produira 160 mégawatt/heure, pour une surface de 1000 m2. A priori, il aurait fallu enlever certains panneaux, puisqu’ils seront à l’ombre. Mais pour des raisons esthétiques, nous avons choisi de couvrir la totalité des courtines", explique Christian Philippon, en charge du développement du photovoltaïque à la SMEG.

Une première étape

Pour l’instant, on ne touche pas au toit des tours. Seules les courtines sont concernées. Mais rien n’est exclu. "Un chantier peut en entraîner un autre", s’enthousiasme Christian Philippon.

Pour Frédéric Darnet, "c’est une démarche qui nous semble en harmonie avec celle entamée au niveau de l’État, cohérente avec l’engagement green de l’établissement. Et puis évidemment, il y a un facteur économique non négligeable." Sans compter sur les retombées en terme de notoriété, puisque "la clientèle du Bay est une clientèle internationale qui est très sensible à la cause environnementale".

L’accord a été signé le 2 août dernier.
L’accord a été signé le 2 août dernier. Photo L.M.

Même si la production est très loin des 8 millions de kWh consommés par l’établissement, c’est une première étape.

Pas question de fermer l'hôtel

Évidemment, le chantier est sensible, puisqu’il n’est pas question de fermer l’établissement. "Les travaux ne vont nous pénaliser que très légèrement car tout se passe en toiture, et ils seront faits sur une période calme: de novembre à janvier, hors vacances de Noël. On ne louera pas les chambres lorsqu’il y aura les travaux au dessus, et on déplacera les clients au fur et à mesure", explique AchourDaira, directeur technique du Monte-Carlo Bay.

En attendant la mise en place du chantier, les équipes de la SMEG travaillent avec les bureaux d’études pour la préparation. Avec une attention redoublée, puisqu’il s’agit de la première installation de la sorte sur un hôtel en principauté de Monaco.

à partir de 1 €


La suite du direct