“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Des élus de la Côte d'Azur s'inquiètent de la fermeture supposée de certaines ga...

Fermeture d'une classe de CP à Breil-sur-Roya : le combat s'enlise

PHOTOS. L'ultime prise d'armes du colonel Fringant au Palais princier

«Certains n'ont pas intérêt à chercher du travail.  »	(François Vignola)

Côté restaurateurs : Macron a raison

Le frisson en bord de piste avec un commissaire

Mis à jour le 14/05/2018 à 05:05 Publié le 14/05/2018 à 05:05

Le frisson en bord de piste avec un commissaire

Sans eux, les pilotes du Grand Prix ne rouleraient pas. Les commissaires de piste scrutent le circuit et sont les premiers à intervenir en cas d'incident. Zoom sur ce job de passion

Petit, Frédéric Cottalorda se demandait qui pouvaient bien être ces hommes tout d'orange vêtus sur le bord du tracé monégasque. Aujourd'hui, il est sans doute le mieux placé pour répondre à la question.

Depuis 2000, le Monégasque assure la sécurité des pilotes du Grand Prix en tant que commissaire de piste. Un métier d'un jour qu'il exerce avec passion : « Je suis comme à la maison ici. Mon équipe, c'est un peu comme une famille. »

Les (gros) bras de l'Historique

Chef de poste dans le virage de Sainte-Dévote, son job est millimétré : « Un bon Grand Prix, c'est quand on ne se met pas en...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct