“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Studios de la Victorine, budget de la Sécu, arrivée de l'automne: voici votre br...

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

Le faussaire Prefector avait pignon sur Web

Mis à jour le 30/04/2016 à 05:16 Publié le 30/04/2016 à 05:16
« Prefector » aurait établi des milliers de faux papiers.

« Prefector » aurait établi des milliers de faux papiers. illustration MaxPPP

Le faussaire Prefector avait pignon sur Web

Ce « professionnel » des faux papiers vantait ses mérites sur Internet, dans une vidéo ! L'interpellation, à Grasse, d'un clandestin porteur d'un faux document a précipité sa chute

Il s'était choisi un nom assez improbable. Celui d'une sorte de super héros du faux papier : « Prefector ». Comble de l'ironie, le faussaire est tombé à cause d'un sans-papier contrôlé en... préfecture de Grasse avec les faux documents qu'il lui avait fabriqués. « Prefector », alias Nabil M., Algérien de 35 ans, a été interpellé il y a quelques jours dans l'appartement qui lui servait de laboratoire clandestin, à Villiers-le-Bel (Val d'Oise).

Il a été mis en examen pour « fabrication de faux documents administratifs de façon habituelle » et « faux en écritures privées » et écroué. Son carnet d'adresses compterait un millier de clients dans toute la France. Plus de 4 000 documents ont été...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct