“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

VIDÉO. Charles Leclerc débarque à Monaco en Ferrari 488 Pista... C'est le plus p...

Tant que me contentieux n'est pas réglé, tout aménagement immobilier est impossible.

Contentieux avec Isola 2000 : nouvelle charge de Riccobono

Le jardin suscite la curiosité des enfants.

Beaulieu : Hélène et le jardin de curiosités

Le nombre de tomes de la procédure démontre l'activité déployée par les enquêteurs.

Un mélange d'amateurisme et de cupidité

Le Conseil national adopte le budget primitif

Mis à jour le 16/12/2016 à 05:03 Publié le 16/12/2016 à 05:02
Dernière séance, hier soir, au Conseil national, pour clôturer une année politique pleine de rebondissements.

Dernière séance, hier soir, au Conseil national, pour clôturer une année politique pleine de rebondissements. Cyril Dodergny

Le Conseil national adopte le budget primitif

Malgré dix votes « contre » des élus des oppositions, le budget primitif de l'Etat pour 2017 a été validé hier soir dans l'hémicycle, présentant un excédent évalué à 7,1 millions d'euros

Treize voix pour, dix voix contre, une abstention. La majorité pour, les oppositions contre. Scénario du dénouement, hier soir, des séances publiques du Conseil national pour le vote du budget primitif de l'État de l'année 2 017. Un texte adopté à la majorité malgré un nombre inhabituellement élevé de voix « contre ».

Remerciant les élus qui ont voté en faveur du texte, le ministre d'État a d'ailleurs dit ne pas comprendre la « tonalité catastrophique » de ceux qui ont voté contre (Bernard Pasquier, Jean-François Robillon, Jean-Louis Grinda, Eric Elena, Béatrice Fresko-Rolfo, Laurent Nouvion, Christian Barilaro, Jacques Rit, Claude Boisson et Alain Ficini).

« Regardez ce qui se passe ailleurs, des montagnes de dettes, une croissance atonique. Nous sommes le contraire et nous devons nous en réjouir ».

Inquiétude sur les...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct