“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Avec les animaux, les cirques vont dans le mur

Sur scène cet été à Bangkok en Thaïlande, où la troupe s'est produite pour la première fois à l'occasion d'une tournée en Asie.	(DR)

Les Petits chanteurs reprennent du service

Rencontre musicale à ne pas manquer aujourd'hui

Les jeunes de l'EMJ ont participé  dernièrement à la rénovation des locaux avenue de la Lodola.

Cap sur les vacances de la Toussaint pour les 11-14 ans de l'EMJ

J.-L. Biamonti : La SBM est en voie de redressement

Le chef d'orchestre symphonique de Monaco, Louis Frémaux est mort

Mis à jour le 29/03/2017 à 11:40 Publié le 29/03/2017 à 05:13
Haute silhouette et baguette autoritaire.

Haute silhouette et baguette autoritaire. Photo DR

Le chef d'orchestre symphonique de Monaco, Louis Frémaux est mort

Recruté par Rainier après la guerre, il avait créé l’Orchestre National de l’Opéra de Monte-Carlo (futur Philharmonique) et les concerts du Palais Princier.Il s’est éteint à l’âge de 95 ans

Une haute silhouette dressée devant l'orchestre, une chevelure légèrement ondoyante, une baguette autoritaire, tel était le chef Louis Frémaux, qui dirigea de 1956 à 1965 l'orchestre symphonique de Monaco.

On vient d'apprendre sa mort, survenue la semaine dernière, le 20 mars, à Avaray dans le Loir-et-Cher, à l'âge de 95 ans.

Le poste de directeur de l'orchestre de Monaco fut le premier grand poste de sa carrière. Auparavant, en 1940, il avait été enrôlé par...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct