“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Société monégasque d’assainissement fête ses 80 ans d'existence avec le princ...

Cette association lance un appel à souscription pour financer un livre sur les p...

PHOTOS. Voici les plus beaux palaces flottants récompensés au gala inaugural du ...

La 14e édition de La Nuit du pays mentonnais aura lieu samedi 29 septembre.	(Archives L. B.)

Des anciennes voitures sportives réunies pour une balade touristique

La classe de CP de Fanny Gorgol a reçu la visite du maire, Patrick Césari.

235 dictionnaires offerts aux élèves de CP et CM2

Le bureau de Poste de Garavan sera maintenu

Mis à jour le 03/05/2017 à 05:23 Publié le 03/05/2017 à 05:23
Après deux mois d'échange, la Ville et La Poste ont trouvé un accord : La Poste de Garavan sera maintenue et trois « relais Poste urbains » seront installés dans des commerces du Borrigo et du Careï.

Après deux mois d'échange, la Ville et La Poste ont trouvé un accord : La Poste de Garavan sera maintenue et trois « relais Poste urbains » seront installés dans des commerces du Borrigo et du Careï. S.W et DR

Le bureau de Poste de Garavan sera maintenu

Il était menacé de fermeture. Finalement, la Ville de Menton et La poste ont trouvé un accord. En revanche, les bureaux du Careï et du Borrigo disparaîtront, pour être remplacés par des relais

La requête de la Ville n'est pas restée lettre morte. Après deux mois d'échange, la commune de Menton et La Poste ont trouvé un accord dans le cadre de la réorganisation du maillage national demandée par l'État, actionnaire de l'entreprise.

Dans un premier temps, La Poste avait envisagé de fermer les trois bureaux annexes du Careï, du Borrigo et de Garavan, afin de les transformer en relais commerçants. La suppression ne concernait pas le bureau central du cours Georges-V. « Sur certains bureaux annexes, il n'y avait plus qu'une vingtaine de clients par jour. C'est très peu », précise la direction de l'entreprise.

La commune s'était opposée à la fermeture du bureau de Garavan. « Car il est situé dans un quartier éloigné du centre-ville. De plus, la...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct