“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Société monégasque d’assainissement fête ses 80 ans d'existence avec le princ...

Cette association lance un appel à souscription pour financer un livre sur les p...

PHOTOS. Voici les plus beaux palaces flottants récompensés au gala inaugural du ...

La 14e édition de La Nuit du pays mentonnais aura lieu samedi 29 septembre.	(Archives L. B.)

Des anciennes voitures sportives réunies pour une balade touristique

La classe de CP de Fanny Gorgol a reçu la visite du maire, Patrick Césari.

235 dictionnaires offerts aux élèves de CP et CM2

Le ballet des hélicoptères sur le tarmac de Monaco

Mis à jour le 26/05/2017 à 05:28 Publié le 26/05/2017 à 05:28
Quatre compagnies aériennes officient sur l'héliport de Monaco. Pour des tarifs, en vol partagé, oscillant entre 200 et 450 euros l'aller-retour entre Nice et Monaco.

Quatre compagnies aériennes officient sur l'héliport de Monaco. Pour des tarifs, en vol partagé, oscillant entre 200 et 450 euros l'aller-retour entre Nice et Monaco. T.P.

Le ballet des hélicoptères sur le tarmac de Monaco

Sur l'asphalte de l'héliport, au moins 750 hélicoptères sont attendus ce dimanche. Soit un atterrissage toutes les 40 secondes. Un flux incessant qui nécessite une mécanique bien huilée

Sur le tarmac de l'héliport de Monaco, le bruit est étourdissant pour les oreilles vulnérables. Le ballet des hélicoptères, lui, est incessant pour ce premier des quatre jours de Grand Prix. « Et encore, ce n'est rien par rapport au dimanche, jour de course », fait remarquer Bruno Lassagne. Le directeur de l'aviation civile à Monaco dégaine les chiffres.

« Plus de 750 vols ont été enregistrés le dimanche de l'an passé, contre 150 pour une journée normale d'été », précise le patron de l'héliport. Pour se faire un...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct