“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Les Grands Appartements du Palais princier ont attiré les foules aux Jou...

Les gagnants du concours de la photographie sous-marine sont...

"Il y a encore plein de mystères": Gildo Pastor, le fils d'Hélène, raconte avoir...

Le tram arrive à l'aéroport, pour une phase de tests

Le lancer de haches, ça vous tente ?

Le Bal de la Rose embarquera ses convives pour Manhattan le temps d'une soirée au Sporting de Monaco

Mis à jour le 23/03/2018 à 15:14 Publié le 23/03/2018 à 05:16
Image d'illustration

Image d'illustration Photo Jean-François Ottonello

Le Bal de la Rose embarquera ses convives pour Manhattan le temps d'une soirée au Sporting de Monaco

Demain soir, quelque 900 convives convergeront vers la salle des Étoiles du Sporting d'été pour le premier grand événement mondain, conçu par la princesse Caroline et Karl Lagerfeld

L'idée a germé en octobre dernier, au cours d'une réunion de travail entre la princesse Caroline, son ami Karl Lagerfeld, Françoise Dumas et Anne Roustang.

Ces dernières veillent toutes deux, depuis vingt-quatre ans, sur l'organisation de la soirée jusqu'aux moindres détails. Cette année, le Bal de la Rose, au profit de la Fondation Princesse Grace, est inspiré de New York, et plus précisément de Manhattan.

"La princesse tenait à inviter Taj Mahal (célèbre bluesman américain, NDLR), explique Françoise Dumas, hier midi, dans la salle des Étoiles en pleins préparatifs. Aux côtés d'Anne Roustang, elle poursuit: "Comme son nom ne l'indique pas, il est né à New York. La soirée a été conçue autour de l'artiste."

Lagerfeld et Sempé

C'est ainsi que Karl Lagerfeld, conseiller artistique, a pensé faire appel au dessinateur Sempé, connu pour ses albums et ses couvertures du New Yorker.

"Nous sommes donc allées à la galerie Martine Gossieaux à Paris pour rencontrer Sempé."

Et voilà que demain, quelque 900 convives découvriront une salle des Étoiles décorée d'immenses dessins éclairés par rétroprojection.

"L'idée est de créer une sky line et de se retrouver dans l'univers d'un ball room au sommet d'un gratte-ciel de Manhattan", souligne la SBM, productrice de l'événement.

Une ambiance aussi délicate que le trait du dessinateur sera ainsi orchestrée demain soir. Du gris, du rose buvard, des chaises Napoléon III donneront toute la subtilité de l'atmosphère.

Tombola animée par Stéphane Bern

Et dans les assiettes, des plats d'inspiration new-yorkaise également, le chef de cuisine Richard Rubbini ayant travaillé à New York.

Chaque année, le Bal de la Rose est le premier rendez-vous mondain de la saison. Une soirée où les personnalités côtoient plusieurs membres de la famille princière, notamment les enfants de la princesse Caroline. La mécanique est bien rodée avec une équipe qui travaille parfaitement ensemble et rivalise d'idées pour éblouir un public particulièrement exigeant.

"Nous proposons et la princesse décide avec Karl Lagerfeld. Ils se parlent beaucoup."

Pas étonnant, donc, que le succès soit chaque année au rendez-vous. "Il y a plusieurs personnes en liste d'attente…"

À noter également une tombola exceptionnelle, animée par Stéphane Bern, avec neuf lots donnés par des maisons de prestige présentes à Monte-Carlo. Le plus chanceux repartira avec une paire de boucle d'oreilles et une bague en or blanc pavées de diamant ; le tout offert par Repossi.

Toujours glamour et délicate, cette soirée provoque ainsi la curiosité des journalistes du monde entier.

"Le Bal de la Rose a des retombées internationales considérables", souligne Anne Roustang. La SBM trie sur le volet les représentants des médias des magazines lifestyle d'Europe, des États-Unis, du Moyen-Orient et même de Chine.

Et depuis trois ans, ce sont également les "blogueuses" et autres "youtubeuses" accumulant des centaines de milliers de "followers" qui sont également invitées.


La suite du direct