“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tant que me contentieux n'est pas réglé, tout aménagement immobilier est impossible.

Contentieux avec Isola 2000 : nouvelle charge de Riccobono

Le jardin suscite la curiosité des enfants.

Beaulieu : Hélène et le jardin de curiosités

Le nombre de tomes de la procédure démontre l'activité déployée par les enquêteurs.

Un mélange d'amateurisme et de cupidité

Olivier Dassault, président du groupe d'amitié franco-monégasque, entouré de la députée de la 4e circonscription des A.-M., Alexandra Valetta-Ardisson et de Stéphane Valeri, président du Conseil national.	(DR)

Échanges de bons procédés entre élus monégasques et français

Isabelle Lombardot, directeur du Pavillon Bosio, entourée de Mme l'Ambassadrice de France à Monaco, du maire et des membres du Conseil communal, de Stéphane Valéri, président du Conseil national, de Patrice Cellario, conseiller de gouvernement-ministre de l'Intérieur, et de Claude Rosticher.

Récompense pour Isabelle Lombardot, directeur du Pavillon Bosio

Le 69e festival de musique se met sur son trente-et-un

Mis à jour le 25/07/2018 à 05:16 Publié le 25/07/2018 à 05:16
De gauche à droite et de haut en bas : la violoniste Janine Jansen, le contre-ténor Philippe Jaroussky et le pianiste Piotr Anderszewski.	(DR)

Le 69e festival de musique se met sur son trente-et-un

Tout se prépare pour que la série des concerts qui commence samedi soit la plus belle possible

Plus que trois jours et les mélomanes graviront à nouveau les marches du Parvis Saint-Michel vers leur Graal annuel : les concerts du festival. On le sait, quand les attentes sont longues, ce sont les derniers jours qui sont les plus impatients. On n'en peut plus ! Vivement samedi !

Pour beaucoup, le festival rythme la vie comme une fête annuelle. On attend les concerts depuis des semaines - depuis que le programme a été révélé. On s'est procuré les billets. On en rêve à l'avance.

À Menton, on est rarement déçu ! Dans un pays où tant de collectivités ont diminué leurs dotations financières au niveau de la culture, la ville de Menton a poursuivi son effort. Elle tient à protéger l'excellence de la manifestation. Le directeur Paul-Emmanuel Thomas n'a raté aucun de ses festivals. On pourrait même dire aucun de ses concerts. Alors, on a...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct