“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

VIDÉO. Charles Leclerc débarque à Monaco en Ferrari 488 Pista... C'est le plus p...

Tant que me contentieux n'est pas réglé, tout aménagement immobilier est impossible.

Contentieux avec Isola 2000 : nouvelle charge de Riccobono

Le jardin suscite la curiosité des enfants.

Beaulieu : Hélène et le jardin de curiosités

Le nombre de tomes de la procédure démontre l'activité déployée par les enquêteurs.

Un mélange d'amateurisme et de cupidité

"La tradition de la crêpe Suzette perdure" au Café de Paris

Mis à jour le 02/02/2017 à 05:13 Publié le 02/02/2017 à 05:13
Le chef Franck Lafon et James, maître hôtelier du Café de Paris, font flamber des crêpes Suzette.

Le chef Franck Lafon et James, maître hôtelier du Café de Paris, font flamber des crêpes Suzette. Photo Michael Alesi

"La tradition de la crêpe Suzette perdure" au Café de Paris

Nommé chef au Café de Paris il y a six mois, Franck Lafon est devenu un spécialiste de la crêpe Suzette, véritable institution de l'établissement monégasque

Franck Lafon ne se souvient plus vraiment du jour où il a commencé à s'intéresser à la cuisine. "Je viens d'une famille où la cuisine a toujours été très présente. Ma mère et ma grand-mère m'ont en quelque sorte passé le flambeau."

À l'âge de douze ans, il entre en formation à Menton auprès de Jean Montagnard. C'est ensuite à l'obtention de son Brevet d'études professionnelles, à l'âge de dix-sept ans, qu'il entre à l'Hôtel de Paris Monte-Carlo en tant que troisième commis.

Puis tout s'enchaîne, il passe trente-quatre ans dans l'établissement puis finit par traverser la place du Casino et rentre au Café de Paris en septembre dernier.

"C'est un véritable challenge de prendre les rênes de cet établissement. Il faut beaucoup travailler, mais également beaucoup parler. Je donne beaucoup de confiance à mon équipe."

Une...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct