“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dès le mois de décembre, seuls les guichets de ces gares de la Côte d'Azur reste...

Contrôles, filtrage maritime, restrictions de circulation : tout ce qu'il faut s...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

PHOTOS. La Mairie de Cannes lance une opération insolite (et elle va vous faire ...

La solidarité se poursuit pour Namaste au Népal

Mis à jour le 09/05/2017 à 09:57 Publié le 09/05/2017 à 05:08
Nancy Dotta, présidente fondatrice de Namaste depuis 2009, parmi les villageois dans la région de Rigaon, au Népal. A droite, de haut en bas : Jean-Marc Nowak a travaillé trois semaines en mars, avec des maçons, pour reconstruire des maisons. L'éducation : une priorité pour les Népalais et pour l'association Namasté. La longue chaîne de solidarité commence avec ces jeunes enfants qui, le soir après l'école, cassent les pierres pour en faire du gravier qui servir à construire des maisons en au béton.

Nancy Dotta, présidente fondatrice de Namaste depuis 2009, parmi les villageois dans la région de Rigaon, au Népal. A droite, de haut en bas : Jean-Marc Nowak a travaillé trois semaines en mars, avec des maçons, pour reconstruire des maisons. L'éducation : une priorité pour les Népalais et p... Photo DR

La solidarité se poursuit pour Namaste au Népal

Après le séisme qui a fait plus de 8 000 morts en cette funeste journée du 25 avril 2015, Nancy Dotta, présidente de Namaste, continue de bénéficier de l'aide de l'alpiniste Jean-Marc Nowak

Ils reviennent tout juste du Népal et partagent sans relâche le souci d'aider les Népalais.

Nancy Dotta, présidente fondatrice de Namaste depuis 2009, et Jean-Marc Nowak, alpiniste et membre du conseil de l'association, continue d'œuvrer pour qu'enfin une page se tourne sur le drame du 25 avril 2015 qui a coûté, faut-il le rappeler, la vie à plus de 8 000 Népalais, dans un séisme de magnitude 7,9.

Après le triste bilan dans la région de Rigaon sur laquelle Namaste concentre ses efforts, il s'est agi de reconstruire les maisons et permettre de poursuivre les programmes éducatifs, tant pour les enfants que...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct