“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Café de Paris est à nouveau ouvert, les salariés ont repris le travail

Rats à Nice, héroïne, drapeaux en berne: voici votre brief info de ce vendredi a...

Le Café de Paris fermé pour cause de grève

Drapeaux en berne samedi à Monaco après le drame de Gênes

On a visité pour vous les coulisses du Stade nautique Rainier-III

La Riviera française veut donner une deuxième vie aux objets que vous ne voulez plus

Mis à jour le 19/07/2018 à 08:46 Publié le 19/07/2018 à 09:00
A la donnerie, rien ne se perd : tout se récupère !

A la donnerie, rien ne se perd : tout se récupère ! Photo Florent Bardos

La Riviera française veut donner une deuxième vie aux objets que vous ne voulez plus

Cinq communes de la Riviera française ouvraient officiellement, hier, des donneries dans leurs déchetteries. Une initiative qui va dans le sens d'une économie circulaire où rien ne se jette

Que faire des objets dont on ne se sert plus ? Les entreposer dans le grenier ? Les déposer à côté d'une poubelle en espérant qu'ils feront le bonheur d'un autre ? Cette question, tout le monde se l'est déjà posée à l'occasion d'un déménagement ou d'un grand ménage de printemps.

La solution se trouve désormais dans six déchetteries de la Communauté d'agglomération de la Riviera française (Carf). Depuis hier matin, celles de Menton, Roquebrune-Cap-Martin, Sospel, La Turbie, Tende et Breil-sur-Roya sont équipées de « donneries ».

Récupérer ce qui ne sert plus

En pratique, dans chacune des six déchetteries, un conteneur a été installé. Son unique rôle, et pas des moindres, est de recevoir les objets dont les résidents du territoire communautaire ne se servent plus.

À l'ouverture du conteneur, les étagères sont déjà bien remplies. « Des gens sont venus déposer des objets avant même que la donnerie soit officiellement ouverte », explique Maryse Favrou, responsable environnement à la Carf.

Les dons doivent être en bon état. Ces derniers sont ensuite disponibles, gracieusement, pour d'autres usagers qui viennent les récupérer.

L'inscription, gratuite, est réservée aux particuliers domiciliés sur le territoire de la Riviera française.

Une fois inscrits, les usagers reçoivent une carte nominative à présenter lors de chaque visite.

Cette carte permet de venir retirer cinq objets par mois et par personne.

Donnés aux particuliers ou revalorisés

L'initiative répond à un mot d'ordre cher à la Carf et à sa politique de prévention des déchets ménagers : le ré-emploi.

Dans cette optique, les objets qui n'auront pas trouvé preneur au bout de deux mois seront donnés à « Actes Ressources », une boutique spécialisée dans la récupération et la revalorisation.

Gérard Spinelli, président de la commission Environnement de la Carf, a rappelé, lors de l'inauguration, que ces donneries sont les premières du département.

Il a également fait part de sa volonté « d'intégrer le développement durable dans toutes les actions de la Carf ».

Pour Sylvian Lucas, président de « Suez recyclage et valorisation Méditerranée », « cette démarche simple et efficace met en place ce que prévoit la loi sur la transition énergétique ».

Le texte de 2015 reconnaît, en effet, la transition vers une économie circulaire « comme un objectif national et comme l'un des piliers du développement durable ».


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres