“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Studios de la Victorine, budget de la Sécu, arrivée de l'automne: voici votre br...

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

La princesse s'engage pour les premiers secours

Mis à jour le 10/09/2016 à 05:12 Publié le 10/09/2016 à 05:12
En polo blanc à l'effigie de la Croix-Rouge, la princesse Charlène, après la conférence de presse, a montré les gestes qui sauvent à des enfants aux côtés d'Elhadj As Sy, secrétaire général de la Fédération internationale des Croix-Rouges.

En polo blanc à l'effigie de la Croix-Rouge, la princesse Charlène, après la conférence de presse, a montré les gestes qui sauvent à des enfants aux côtés d'Elhadj As Sy, secrétaire général de la Fédération internationale des Croix-Rouges. Eric Mathon/Palais Princier

La princesse s'engage pour les premiers secours

Au Palais des Nations, hier à Genève, la princesse Charlène a encouragé les gouvernements à former les enfants aux premiers secours. Et à rendre l'enseignement obligatoire à l'école

Dans le cadre de la Journée mondiale des premiers secours, la princesse Charlène s'est rendue hier en Suisse, au Palais des Nations, à Genève.

La princesse a uni sa voix et sa volonté à celle de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour encourager les gouvernements à former les enfants aux premiers secours. Et rendre cet enseignement obligatoire à l'école.

« Les enfants...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct