“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

VIDÉO. Charles Leclerc débarque à Monaco en Ferrari 488 Pista... C'est le plus p...

Tant que me contentieux n'est pas réglé, tout aménagement immobilier est impossible.

Contentieux avec Isola 2000 : nouvelle charge de Riccobono

Le jardin suscite la curiosité des enfants.

Beaulieu : Hélène et le jardin de curiosités

Le nombre de tomes de la procédure démontre l'activité déployée par les enquêteurs.

Un mélange d'amateurisme et de cupidité

La princesse Caroline au Congo pour l'Amade

Mis à jour le 28/09/2017 à 05:14 Publié le 28/09/2017 à 05:14
À Kinshasa, la princesse de Hanovre a rencontré des jeunes écolières.

La princesse Caroline au Congo pour l'Amade

La princesse de Hanovre, arrivée dimanche à Kinshasa, a visité plusieurs structures menant des actions en faveur des femmes et enfants de ce pays, soutenues l'association qu'elle préside

En qualité de présidente de l'Association mondiale des amis de l'enfance (Amade), la princesse Caroline est arrivée dimanche à Kinshasa pour une visite privée de quatre jours en République Démocratique du Congo.

C'est la quatrième fois depuis 2007 que la princesse de Hanovre se rend dans ce pays pour visiter plusieurs structures menant des projets de coopération cofinancés par l'Amade mondiale.

Réinsérer les filles accusées d'être des sorcières

Lundi, la princesse s'est rendue au centre « Vivre et travailler autrement » à Kinshasa, institution dédiée à l'accueil, la protection et la réinsertion sociale de jeunes filles jetées à la rue, suspectées par leur famille ou la société d'être des « enfants sorcières ». Depuis 2013, l'Amade a versé des fonds qui...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct