“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Des élus de la Côte d'Azur s'inquiètent de la fermeture supposée de certaines ga...

Fermeture d'une classe de CP à Breil-sur-Roya : le combat s'enlise

PHOTOS. L'ultime prise d'armes du colonel Fringant au Palais princier

«Certains n'ont pas intérêt à chercher du travail.  »	(François Vignola)

Côté restaurateurs : Macron a raison

La plus grosse fortune britannique arrive à Monaco

Mis à jour le 19/08/2018 à 05:13 Publié le 19/08/2018 à 05:13
Les Britanniques ont une dent contre Jim Ratcliffe qui quitte le Royaume-Uni après avoir défendu le Brexit et avoir été fait chevalier par la reine en 2017.

Les Britanniques ont une dent contre Jim Ratcliffe qui quitte le Royaume-Uni après avoir défendu le Brexit et avoir été fait chevalier par la reine en 2017. MAXPP/London News Pictures

La plus grosse fortune britannique arrive à Monaco

Capitaine d'industrie, fervent défenseur du Brexit et ardent détracteur de l'impôt sous toutes ses formes, Jim Ratcliffe a choisi d'emménager à Monaco. Et il n'arrive pas seul

Si cette tête ne vous dit rien, c'est normal. Jim Ratcliffe n'est l'homme le plus riche du Royaume-Uni que depuis cette année, sa fortune ayant été multipliée par plus de 3 entre 2017 et 2018. Une aubaine qui fait de lui l'homme qui valait 21 milliards de livres sterling (23,55 milliards d'euros).

Il n'en fallait pas plus pour que ce très fervent détracteur de l'impôt quitte les terres de sa Majesté la reine pour venir poser ses valises autour du Rocher.

Une fortune pas très verte

Issu d'un milieu modeste, il grandit à Manchester et entreprend des études qui l'amènent à devenir ingénieur chimiste. En 1974, il rejoint...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct