“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

A 90 ans, elle attend 3 jours à l'hôpital avec une fracture

L'étude présentée mardi par l'INSEE porte sur la période 2009-2014. 
	(Infographie IGN-Insee 2018)

Provence-Alpes-Côte d'Azur : l'emploi numérique concentré dans les technopoles

Les 88 000 € récoltés ont permis de financer des équipements utiles dans la prise en charge de certains cancers.

Le Gemluc offre trois équipements au service d'urologie du CHPG

Un adieu lui est adressé aujourd'hui, sous forme de messe de Requiem, en l'église Notre-Dame.	(DR)

Le dernier adieu au père Gay, longtemps curé de Cap-d'Ail

Cloud 9

La drôle de métamorphose de l'atrium du Casino de Monte-Carlo

Mis à jour le 16/11/2017 à 16:21 Publié le 16/11/2017 à 16:20
Que pensez vous de l'Atrium ? Rencontre avec l'Artiste et Pascal Camia

Que pensez vous de l'Atrium ? Rencontre avec l'Artiste et Pascal Camia Michael Alesi

La drôle de métamorphose de l'atrium du Casino de Monte-Carlo

Losanges rouges et blancs pour univers joyeux et psychédélique. Jusqu'au 7 janvier, l'atrium du temple des jeux se transforme en un espace artistique et ludique.

Vous aimez ? Vous détestez ?

L’installation Let’s Fall in Diamonds, conçue par Charles Kaisin et en place jusqu’au 7 janvier, métamorphose l'atrium du casino de Monte-Carlo.

Une première pour la Société des Bains de Mer, qui entend créer le buzz. Et c'est plutôt réussi. "On a touché 130 000 internautes", explique Sylvie Cristin, directrice de la communication.

"Le public peut jouer dedans"

1 500 m2 de tissu composé de losanges rouges et blancs ont été utilisés pour emballer lit king size, table, chaises, baignoire, consoles et autres objets de décoration. L'idée est aussi de rendre le lieu festif, voire même ludique. "Je n'ai pas voulu provoquer mais surprendre, explique le designer. Nous avons essayé de rendre le lieu attractif. Le public peut jouer dedans."

"L'atrium est très beau mais austère, explique Pascal Camia, directeur des Jeux de la SBM. Les joueurs sont étonnés et tout le monde parle de cette installation. C'est donc très positif."

Prochaine installation mi-janvier. Son thème ? Mystère...

à partir de 1 €


La suite du direct