“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Fondation Flavien organise son 5e Monaco Trott'N'Roll en faveur de la lutte c...

Dès le mois de décembre, seuls les guichets de ces gares de la Côte d'Azur reste...

Contrôles, filtrage maritime, restrictions de circulation : tout ce qu'il faut s...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

La déception de Paul Croesi

Mis à jour le 18/02/2016 à 05:04 Publié le 18/02/2016 à 05:04
Paul Croesi (ici lors d'un entraînement) a tout lâché dans le slalom géant d'hier. Ce n'est pas passé pour le skieur monégasque qui est sorti dès la première manche.

Paul Croesi (ici lors d'un entraînement) a tout lâché dans le slalom géant d'hier. Ce n'est pas passé pour le skieur monégasque qui est sorti dès la première manche. Stéphan Maggi/COM

La déception de Paul Croesi

Sur la piste olympique de Hafjell à Lillehammer, le comité de course avait décidé de dessiner hier un tracé très sinueux de 53 portes, digne d'une épreuve de Coupe du monde.

Sur la piste olympique de Hafjell à Lillehammer, le comité de course avait décidé de dessiner hier un tracé très sinueux de 53 portes, digne d'une épreuve de Coupe du monde. Parti avec le dossard n° 42, le représentant de la Principauté était motivé, après être resté quelque peu sur sa faim lors du super-combiné (notre édition de mardi).

« J'ai envie de donner le maximum », confiait-il avant...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct