“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDEO. La Fondation Flavien organise son 5e Monaco Trott'N'Roll en faveur de la ...

Dès le mois de décembre, seuls les guichets de ces gares de la Côte d'Azur reste...

Contrôles, filtrage maritime, restrictions de circulation : tout ce qu'il faut s...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

La bouée licorne dégonflée à l'idée de rentrer à Paris

Mis à jour le 02/09/2018 à 05:02 Publié le 02/09/2018 à 05:02
Moi, trônant dans mon environnement naturel.

Moi, trônant dans mon environnement naturel. Jean-Sebastien Gino-Antomarchi

La bouée licorne dégonflée à l'idée de rentrer à Paris

Accessoire indispensable de la saison estivale, je n'ai une utilité que périodique. Moi qui étais heureuse de chevaucher les vagues avec brio, je dois hélas m'en aller la queue entre les jambes

Je me dégonfle de jour en jour. À l'idée de devoir rentrer à Paname-sans-âme, je ne suis plus que l'ombre de moi-même. Sans coffre. Sans air. Sans rien pour me regonfler à bloc. Mes copines ont beau avoir tenté de me réconforter en me rappelant que je pourrais ainsi revoir mon modèle au musée de Cluny - la Dame à la licorne, à moins que ce ne soit l'inverse - je pleure des gouttelettes d'eau salée. En souvenir de ces jolis mois d'été passés à me dorer les cellules, à Menton. Elles ont beau insister, avançant qu'une expo nous y met à l'honneur jusqu'au 25 février, j'ai quelque doute sur ma légitimité parmi les « Magiques licornes ». Je ne suis qu'une bestiole en plastoc moi. À quoi bon croire que « life in plastic it's fantastic » aujourd'hui ?

Bonne à jeter, oui. Quand je ne serai plus plantureuse, ni pulpeuse, je sais bien que seul le caniveau m'accueillera à grille ouverte. Et qu'importera, alors, la devise de la « Dame » qui accompagne une de mes sœurs dans l'illustre tableau.

À mon seul désir…

Le cygne avant-gardiste

Qu'importeront, aussi, les belles explications de la commissaire de l'exposition susnommée, Béatrice de Chancel-Bardelot. Qui indiquait dans le (ni) Fig' (ni raisin) : « La licorne est une créature composite sur laquelle sont projetées des images...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct