“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les pompiers en ont assez d'être agressés

Le tram arrive à l'aéroport, pour une phase de tests

Le lancer de haches, ça vous tente ?

À partir d'aujourd'hui, deuxième semaine du procès à la cour d'assises des Bouches-du-Rhône à Aix-en-Provence. Gildo Pallanca-Pastor à son arrivée vendredi au palais de justice. Le chef d'entreprise a de sérieux doutes sur la probité de son beau-frère Wojciech Janowski.

Gildo Pastor: Il y a encore plein de mystères

Les enfants avaient toute l'année pour prendre la plus jolie photographie.	(DR)

Concours de photographie sous-marine : les gagnants sont…

José Badia perd son titre de ministre plénipotentiaire

Mis à jour le 18/11/2017 à 05:10 Publié le 18/11/2017 à 05:10
L'ancien conseiller de gouvernement pour les Relations extérieures et la Coopération est aujourd'hui comme candidat sur la liste Primo ! aux élections nationales.

L'ancien conseiller de gouvernement pour les Relations extérieures et la Coopération est aujourd'hui comme candidat sur la liste Primo ! aux élections nationales. F. Chavaroche

José Badia perd son titre de ministre plénipotentiaire

La décision a été prise par le souverain à la suite de l'engagement en politique de l'ancien conseiller de gouvernement aux côtés de Stéphane Valeri dans le mouvement Primo !

Ministre plénipotentiaire : « représentant de l'État auprès d'un autre État, chargé de pleins pouvoirs pour accomplir une mission », selon le Larousse. Dans la fonction publique monégasque, le titre - accordé par ordonnance souveraine - honore le haut fonctionnaire qui le reçoit pour son engagement au sein d'une mission et bons services rendus à l'État.

Le titre sera retiré, à compter du 20 novembre, à José Badia. Il l'avait reçu en 2015.

La raison ? L'ancien conseiller de gouvernement pour les Relations Extérieures et la Coopération, retraité depuis deux ans, a choisi de s'inscrire parmi les soutiens référents...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct