“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'homme aux 28 millions de livres vendus

La plus célèbre des «Mamies» mentonnaises, Eliane Vassalo.	(DR)

Élection de Super Mamie : appel à candidatures

Yvette Ferrier, indissociable du refuge de Fontanalbe et impatiente de retrouver ses équipiers et les randonneurs.

Vers la voie sacrée, le refuge de Fontanalbe inauguré

Les éditions de la Sarriette lancent les journaux-mémoires

Les tout-petits profitent de la crèche à Cap-d'Ail. Ici avec le maire et Pascale Spagli, élue déléguée à la petite enfance et une partie du personnel.

Cap-d'Ail : douce reprise de la crèche

Jardins d'Apolline : quatre ans de travaux !

Mis à jour le 19/07/2017 à 05:04 Publié le 19/07/2017 à 05:04
À l'occasion d'un point presse, hier matin, Albert Croési, référent du dossier Apolline pour le gouvernement, a fait un rapport d'étape avec Rémy Rolland, administrateur des Domaines, et Olivier Lavagna, directeur des Travaux publics.

À l'occasion d'un point presse, hier matin, Albert Croési, référent du dossier Apolline pour le gouvernement, a fait un rapport d'étape avec Rémy Rolland, administrateur des Domaines, et Olivier Lavagna, directeur des Travaux publics. Charly Gallo/Dir'Com'

Jardins d'Apolline : quatre ans de travaux !

Les bâtiments vont être mis à nu pour changer les canalisations. Le chantier, en quatre temps, pourrait démarrer en janvier, le temps de trouver des appartements pour reloger les locataires

Il parle d'une « mission primordiale face à une situation insupportable ». Depuis trois semaines qu'il a été nommé, Albert Croési est chargé de coordonner pour le gouvernement les questions qui touchent au dossier du Jardin d'Apolline.

Son credo ? « Apporter un lien humain » dans cette affaire qui touche l'immeuble victime d'infiltrations et où l'eau n'est plus potable depuis un mois. « Le ministre d'État m'a sollicité pour cette mission en accord parfait avec le président du Conseil national », confirme Albert Croési, qui doit désormais se charger de l'après.

Car décision a été prise de reprendre l'ouvrage et de refaire en totalité tous les...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct