“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

A 90 ans, elle attend 3 jours à l'hôpital avec une fracture

L'étude présentée mardi par l'INSEE porte sur la période 2009-2014. 
	(Infographie IGN-Insee 2018)

Provence-Alpes-Côte d'Azur : l'emploi numérique concentré dans les technopoles

Les 88 000 € récoltés ont permis de financer des équipements utiles dans la prise en charge de certains cancers.

Le Gemluc offre trois équipements au service d'urologie du CHPG

Un adieu lui est adressé aujourd'hui, sous forme de messe de Requiem, en l'église Notre-Dame.	(DR)

Le dernier adieu au père Gay, longtemps curé de Cap-d'Ail

Cloud 9

Il y a 370 ans : inauguration de la Chapelle de la Miséricorde

Mis à jour le 17/09/2016 à 05:05 Publié le 17/09/2016 à 05:05
La chapelle de la Miséricorde ; le tableau en céramique de Sprega sur le fronton de la chapelle ; le timbre de l'Archiconfrérie.	(DR)

Il y a 370 ans : inauguration de la Chapelle de la Miséricorde

Retrouvez chaque mois la chronique du Comité national des traditions monégasques

Le 25 septembre aura lieu la 21e édition de la Journée européenne du patrimoine. Cette année, le thème retenu en Principauté est « Le patrimoine sacré de Monaco ». À cette occasion, les pénitentes et les pénitents de la Vénérable Archiconfrérie de la Miséricorde accueilleront les visiteurs qui souhaiteraient découvrir les richesses patrimoniales de leur oratoire, la chapelle de la Miséricorde, qui fête cette année le 370e anniversaire de son inauguration.

Depuis le XVe siècle n'existait à Monaco que la confrérie des pénitents blancs qui avaient leur propre oratoire devant l'ancienne église paroissiale de Saint-Nicolas, sur l'emplacement actuel du palais de justice. Mais au début de l'année 1639, des...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct