“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

La plupart des participants sont des habitués, mais surtout, des passionnés.

Des clichés dans les profondeurs marines

Hommage à l'organiste René Saorgin

Mis à jour le 27/06/2016 à 05:10 Publié le 27/06/2016 à 05:10
Vibrant hommage rendu, hier, à la cathédrale de Monaco, à René Saorgin, par une pleïade de musiciens organistes, qui étaient tous ses anciens élèves.

Vibrant hommage rendu, hier, à la cathédrale de Monaco, à René Saorgin, par une pleïade de musiciens organistes, qui étaient tous ses anciens élèves. Cyril Dodergny

Hommage à l'organiste René Saorgin

Il fut, de 1984 à 2005, organiste de la cathédrale de Monaco.

Combien de fois l'a-t-on vu se glisser dans la pénombre de la cathédrale et se diriger humblement vers l'escalier qui monte vers l'orgue ! Tout dans sa démarche, dans sa personne, dans la manière de s'exprimer traduisait sa modestie. Il gravissait l'escalier en colimaçon, s'installait aux claviers de l'instrument et là, l'artiste déchaînait des sons qui faisaient trembler les murs de l'édifice. L'artiste était aussi monumental que l'homme était discret. Tel était René Saorgin, qui fut organiste de la cathédrale de Monaco de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct