“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Des élus de la Côte d'Azur s'inquiètent de la fermeture supposée de certaines ga...

Fermeture d'une classe de CP à Breil-sur-Roya : le combat s'enlise

PHOTOS. L'ultime prise d'armes du colonel Fringant au Palais princier

«Certains n'ont pas intérêt à chercher du travail.  »	(François Vignola)

Côté restaurateurs : Macron a raison

Guitry revient par ici...

Mis à jour le 15/05/2018 à 05:21 Publié le 15/05/2018 à 05:21
2018 est un double retour pour les « Nuits Sacha Guitry »: celui de la pièce «Faisons un rêve», dans laquelle Christophe Barbier avait joué en 2013, et le retour de ce dernier qui jouera vendredi l'une de ses œuvres.

2018 est un double retour pour les « Nuits Sacha Guitry »: celui de la pièce «Faisons un rêve», dans laquelle Christophe Barbier avait joué en 2013, et le retour de ce dernier qui jouera vendredi l'une de ses œuvres. OVM

Guitry revient par ici...

Pour la 9e année consécutive, les « Nuits Sacha Guitry » s'apprêtent à tomber le rideau pour une édition 2 018 qui s'annonce, comme chaque année, riche en bons mots, en belles phrases et en éclats de rires bien tournés.

Pour la 9e année consécutive, les « Nuits Sacha Guitry » s'apprêtent à tomber le rideau pour une édition 2 018 qui s'annonce, comme chaque année, riche en bons mots, en belles phrases et en éclats de rires bien tournés. L'office de tourisme fourbit ses armes, répond au téléphone et aux mails de celles et ceux qui veulent réserver leurs places pour ces quatre...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct