“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Avec les animaux, les cirques vont dans le mur

Sur scène cet été à Bangkok en Thaïlande, où la troupe s'est produite pour la première fois à l'occasion d'une tournée en Asie.	(DR)

Les Petits chanteurs reprennent du service

Rencontre musicale à ne pas manquer aujourd'hui

Les jeunes de l'EMJ ont participé  dernièrement à la rénovation des locaux avenue de la Lodola.

Cap sur les vacances de la Toussaint pour les 11-14 ans de l'EMJ

J.-L. Biamonti : La SBM est en voie de redressement

Généalogie: remonter en ligne jusqu’au XVIe siècle

Mis à jour le 24/08/2016 à 12:04 Publié le 24/08/2016 à 12:02
Au service de l’Etat civil - Nationalité, Nathalie Bozza veille sur les registres, la mise en ligne et la participation des internautes afin que l’offre numérique soit tous les jours un peu plus performante. Un travail de fourmi…

Au service de l’Etat civil - Nationalité, Nathalie Bozza veille sur les registres, la mise en ligne et la participation des internautes afin que l’offre numérique soit tous les jours un peu plus performante. Un travail de fourmi… Photo Michaël Alesi

Généalogie: remonter en ligne jusqu’au XVIe siècle

Depuis le 20 juillet, la mairie de Monaco a mis en ligne les registres de 1546 à 1915. Avec minutie et beaucoup de patience, n’importe qui peut ainsi remonter plus de vingt générations…

Le plus vieux registre d’état civil date de 1546… Il est sur la table de Nathalie Bozza, chef de service joint au service de l’État civil - Nationalité, et manipulé avec grand soin tant les pages sont fines et abîmées. Mais l’objet recèle quelques petits trésors pour ceux qui savent les apprécier: les noms et prénoms des personnes nées, mariées et décédées à Monaco à partir de cette année-là…

Et les férus de généalogie sont plus nombreux qu’il n’y paraît. Outre les...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct