“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Des élus de la Côte d'Azur s'inquiètent de la fermeture supposée de certaines ga...

Fermeture d'une classe de CP à Breil-sur-Roya : le combat s'enlise

PHOTOS. L'ultime prise d'armes du colonel Fringant au Palais princier

«Certains n'ont pas intérêt à chercher du travail.  »	(François Vignola)

Côté restaurateurs : Macron a raison

Gala de danse de l'ASCT: le secret du trophée d'Auguste révélé, par Toutatis à La Turbie

Mis à jour le 01/07/2016 à 05:12 Publié le 01/07/2016 à 05:12
Salut final après le triomphe des Gaulois sur les Romains, au pied du trophée d'Auguste - ou de Détritucias ?

Salut final après le triomphe des Gaulois sur les Romains, au pied du trophée d'Auguste - ou de Détritucias ? Photo M.-E.C.

Gala de danse de l'ASCT: le secret du trophée d'Auguste révélé, par Toutatis à La Turbie

Dimanche, vers 18h30, alors que le soleil resplendissait sur La Turbie, un brouillard léger planait juste au-dessus de la place Neuve - comme pour indiquer qu'il s'y déroulait quelque chose de fantastique.

Dimanche, vers 18h30, alors que le soleil resplendissait sur La Turbie, un brouillard léger planait juste au-dessus de la place Neuve - comme pour indiquer qu'il s'y déroulait quelque chose de fantastique. Et pour cause : dans la salle polyvalente située sous la place, avaient poussé un village gaulois et un camp de Romains, décors extraordinaires pour le déroulement d'une aventure qui l'était tout autant : « Astérix Le Turbiasque » !

L'aventure était racontée en 6 tableaux et 20 ballets...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct