“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Des élus de la Côte d'Azur s'inquiètent de la fermeture supposée de certaines ga...

Fermeture d'une classe de CP à Breil-sur-Roya : le combat s'enlise

PHOTOS. L'ultime prise d'armes du colonel Fringant au Palais princier

«Certains n'ont pas intérêt à chercher du travail.  »	(François Vignola)

Côté restaurateurs : Macron a raison

Fleurs de Chanel : nées à Pégomas, écloses à Paris

Mis à jour le 02/06/2018 à 05:14 Publié le 02/06/2018 à 05:14
Séquence émotion pour les Mul - Fabrice Bianchi, Joseph Mul et Jean-François Vieille - à l'heure de découvrir le champ éphémère de 200 m2 inspiré du domaine de Pégomas.

Séquence émotion pour les Mul - Fabrice Bianchi, Joseph Mul et Jean-François Vieille - à l'heure de découvrir le champ éphémère de 200 m2 inspiré du domaine de Pégomas. A.H.

Fleurs de Chanel : nées à Pégomas, écloses à Paris

Dans le cadre de la manifestation Jardins, jardin, aux Tuileries, jusqu'à dimanche soir, la maison parisienne recrée les champs de plantes à parfum azuréens. Un hommage au savoir-faire des Mul

Affichant leur belle couleur, les pétales des roses centifolia prennent doucement l'air parisien. Les tubéreuses pointent fièrement, exhalant leur capiteuse fragrance, bâtiments hausmanniens en toile de fond. Il y a les délicieux parfums, quand on caresse les allées de fleurs. Les couleurs qui rayonnent sous le soleil. Il y a aussi l'émotion qui pointe quand la famille Mul entre dans le jardin créé par Chanel aux Tuileries. Représentation miniature (200 m2) et...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct