“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Des élus de la Côte d'Azur s'inquiètent de la fermeture supposée de certaines ga...

Fermeture d'une classe de CP à Breil-sur-Roya : le combat s'enlise

PHOTOS. L'ultime prise d'armes du colonel Fringant au Palais princier

«Certains n'ont pas intérêt à chercher du travail.  »	(François Vignola)

Côté restaurateurs : Macron a raison

Extension en mer à Monaco: la première "pierre" a été posée au fond de la mer

Mis à jour le 13/09/2018 à 08:05 Publié le 13/09/2018 à 08:00
Le caisson dépasse désormais de 6,50m au-dessus de l'eau ; la hauteur de la future promenade.	(DR)

Le caisson dépasse désormais de 6,50m au-dessus de l'eau ; la hauteur de la future promenade. (DR) Photo DR

Extension en mer à Monaco: la première "pierre" a été posée au fond de la mer

Le premier caisson de la future extension en mer a été immergé mercredi. Un moment historique dans ce chantier titanesque de construction d'un nouveau quartier de 6 hectares sur l'eau, au Larvotto.

Sur tout chantier d’envergure, il y a toujours un moment clé. Un geste fondateur. Une étape inoubliable, sans laquelle rien ne serait ensuite possible. Cet instant-charnière dans le chantier titanesque de l’extension en mer s’est produit mercredi, à 13h49. Lorsque le premier des dix-huit caissons qui supporteront le futur quartier a touché le fond de la mer.

L’opération n’a pas été simple. Elle a duré plus de vingt-quatre heures. Tout a commencé mardi. Il s’est agi de déplacer ce gros caisson de 30m de côté et de 26,50m de haut de l’endroit où il était amarré depuis le 25 juillet, jour de son arrivée en provenance du port de Marseille, lieu de sa fabrication. 

Au mouillage depuis un mois...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct