“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDEO. La Fondation Flavien organise son 5e Monaco Trott'N'Roll en faveur de la ...

Dès le mois de décembre, seuls les guichets de ces gares de la Côte d'Azur reste...

Contrôles, filtrage maritime, restrictions de circulation : tout ce qu'il faut s...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

En ordre de travail pour négocier avec l'UE

Mis à jour le 23/07/2018 à 05:07 Publié le 23/07/2018 à 05:06
Vendredi dernier, Antoni Marti Petit, chef du gouvernement d'Andorre et Nicola Renzi, ministre pour les Affaires étrangères, politiques et la Justice de Saint-Marin, ont été reçus par Serge Telle, ministre d'État, afin d'échanger sur l'avancée des négociations engagées en mars 2015 avec l'Union européenne (UE).
	(Direction de la Communication - Michael Alési)

En ordre de travail pour négocier avec l'UE

Les représentants d'Andorre et Saint-Marin se sont retrouvés aux côtés du ministre d'État Serge Telle pour poursuivre leur échange sur les négociations avec l'Europe

Rien ne pourra se faire autour de l'isolement et en pensant que cela va durer éternellement. Nous en convenons tous les trois. » C'était en mars 2017. Les mots d'Antoni Martí Petit, prononcés lors d'une conférence de presse à la résidence du Ministre d'État, avaient donné un ton nouveau dans les explications pondérées et nuancées des décideurs politiques locaux. « Eurosceptiques », « europrudents », « europragmatiques »… Entre les mots euro-savants qui ménagent la chèvre et le chou d'une part, le secret imposé par des relations diplomatiques en cours d'autre part, rien de concret ne filtre.

Pas question donc d'en savoir plus cet...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct