“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le tram arrive à l'aéroport, pour une phase de tests

Le lancer de haches, ça vous tente ?

À partir d'aujourd'hui, deuxième semaine du procès à la cour d'assises des Bouches-du-Rhône à Aix-en-Provence. Gildo Pallanca-Pastor à son arrivée vendredi au palais de justice. Le chef d'entreprise a de sérieux doutes sur la probité de son beau-frère Wojciech Janowski.

Gildo Pastor: Il y a encore plein de mystères

Les enfants avaient toute l'année pour prendre la plus jolie photographie.	(DR)

Concours de photographie sous-marine : les gagnants sont…

Les enfants ont joué avec les mots, hier sur l'esplanade du musée Cocteau, à l'invitation du club Soroptimist de Menton.

Le Soroptimist veut lutter contre l'illettrisme

Duel Satri-gouvernement : Croesi écrit aux résidents

Mis à jour le 07/03/2018 à 05:01 Publié le 07/03/2018 à 05:01
En novembre dernier, Albert Croesi montrait les dégâts présents dans quelques appartements des Jardins d'Apolline. Nous l'avions suivi dans quatre logements.

En novembre dernier, Albert Croesi montrait les dégâts présents dans quelques appartements des Jardins d'Apolline. Nous l'avions suivi dans quatre logements. archives Michael Alesi

Duel Satri-gouvernement : Croesi écrit aux résidents

Après la lettre ouverte de Me Eric Dupond-Moretti adressée au gouvernement, Albert Croesi, en charge du dossier Apolline, a écrit aux résidents. Il répond en partie aux attaques

En réalité, les seuls dommages constatés sont constitués de moisissures dans un nombre très limité d'appartements » ; « Les dommages constatés provenaient essentiellement d'un problème de fuites lié à la corrosion des canalisations, largement traité aujourd'hui » ; « L'expert a visité 62 appartements sur les 64 et il n'a constaté des dommages réels que dans 3 appartements ». C'est en ces termes que Me Dupond-Moretti, l'avocat de la Satri, filiale du groupe Marzocco, décrit la situation aux Jardins d'Apolline.

Pourtant, dans ses communiqués, la Satri, qui a construit la résidence domaniale aujourd'hui...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct