“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

VIDÉO. Charles Leclerc débarque à Monaco en Ferrari 488 Pista... C'est le plus p...

Tant que me contentieux n'est pas réglé, tout aménagement immobilier est impossible.

Contentieux avec Isola 2000 : nouvelle charge de Riccobono

Le jardin suscite la curiosité des enfants.

Beaulieu : Hélène et le jardin de curiosités

Le nombre de tomes de la procédure démontre l'activité déployée par les enquêteurs.

Un mélange d'amateurisme et de cupidité

Du mobilier solidaire pour le château de la Causega

Mis à jour le 10/07/2018 à 05:05 Publié le 10/07/2018 à 05:05
En haut, Christine Scaramozzino (2e à gauche) entourée des membres du Rotary, qui ont contribué au financement de la fabrication des meubles pour le château de la Causega.

En haut, Christine Scaramozzino (2e à gauche) entourée des membres du Rotary, qui ont contribué au financement de la fabrication des meubles pour le château de la Causega. A.R.

Du mobilier solidaire pour le château de la Causega

La réhabilitation du futur lieu de répit qui ouvrira à Fontan pour les familles touchées par la maladie est pratiquement terminée. En témoigne l'installation de meubles fabriqués par des lycéens

Les belles histoires commencent et se poursuivent toujours par des rencontres. Le projet de création d'un lieu de répit destiné aux familles fragilisées par la maladie - au sein du château de la Causega - n'échappe évidemment pas à la règle. Certes, financer de la santé publique via de l'économie sociale et solidaire avait déjà tout d'un trait de génie. Mais de fait, les partenaires n'ont pas tardé à s'agglomérer pour apporter leur pierre à l'édifice - dont les fondations ont été posées, brique après brique, par Christine Scaramozzino.

Dernière réalisation collégiale en date : la fabrication du mobilier, à partir d'ancien, par des élèves du lycée Pasteur de Nice (1). De telle sorte que « comme le Château, les meubles auront une histoire ».

Sinon une âme.

« Cru à une Arlésienne »

Un...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct