“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Société monégasque d’assainissement fête ses 80 ans d'existence avec le princ...

Cette association lance un appel à souscription pour financer un livre sur les p...

PHOTOS. Voici les plus beaux palaces flottants récompensés au gala inaugural du ...

La 14e édition de La Nuit du pays mentonnais aura lieu samedi 29 septembre.	(Archives L. B.)

Des anciennes voitures sportives réunies pour une balade touristique

La classe de CP de Fanny Gorgol a reçu la visite du maire, Patrick Césari.

235 dictionnaires offerts aux élèves de CP et CM2

De la caserne au Jumping de Monte-Carlo

Mis à jour le 29/06/2018 à 05:13 Publié le 29/06/2018 à 05:12
Sylvain Pelletier gère l'équipe piste et les 11 personnes qui la composent.

Sylvain Pelletier gère l'équipe piste et les 11 personnes qui la composent. Au.C.

De la caserne au Jumping de Monte-Carlo

Arrivé là un peu par hasard, Sylvain Pelletier a pris goût à l'événement équestre de la Principauté. Il revient pour la sixième fois, toujours avec le même plaisir. Il nous raconte pourquoi

La belle histoire a commencé il y a six ans. Sylvain Pelletier, un Niçois de 32 ans, est appelé en renfort par Alizée Porée, membre de l'organisation du Jumping. « C'est une amie. Je l'avais déjà aidée pour le Jumping de Nice. Ça s'était bien passé, donc elle m'a demandé de venir à Monaco. »

Cinq potes sont réunis en 2012. Aujourd'hui, ils sont douze, avec Sylvain à leur tête. « On est une équipe faite de pompiers et de rugbymen principalement », détaille le trentenaire. Ce n'est donc pas les muscles qui manquent au sein de l'équipe de piste.

« Un cadre magnifique »

Pompier, rugbyman, il n'a aucun lien avec le monde équestre. « Je ne suis pas de ce milieu-là, mais la première fois, j'ai été agréablement...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct