“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le nouveau commandant de gendarmerie Nicolas Tasset a pris ses fonctions à Mento...

Procès Pastor, canicule, L'Or des Pharaons: voici votre brief info de ce vendred...

Comment Monaco entend se positionner sur le marché des séniors

"L'Or des Pharaons" se classe en seconde position des expositions les plus visit...

Ce vendredi, un dernier adieu sera adressé au père Gay dans sa paroisse de Cap-d...

Dans l'agitation des stands, deux heures avant le départ

Mis à jour le 30/05/2016 à 05:14 Publié le 30/05/2016 à 05:14
Dans les stands, les écuries procèdent aux derniers réglages sur les Formule 1.

Dans les stands, les écuries procèdent aux derniers réglages sur les Formule 1. Jean-François Ottonello

Dans l'agitation des stands, deux heures avant le départ

Avant que les bolides ne fassent chauffer la gomme, c'est l'un des endroits prisés pour observer les derniers réglages des écuries et peut-être apercevoir quelques people…

Deux heures avant la bataille du rail tant attendue, dans l'allée des stands détrempée, on se bouscule pour apercevoir l'ombre d'un pilote, avant qu'il ne fasse chauffer la gomme pour de bon. « Il n'y en a pas un seul ! », se désespère le jeune Elliott. Pour ce fan de Lewis Hamilton, venu tout droit de Portsmouth, il faudra se contenter du barouf des écuries.

Ici, les mécanos font rugir les pistolets pneumatiques pour s'entraîner en vue des soixante-dix-huit tours à venir. Là, les ingénieurs, visages fermés,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct