“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Des élus de la Côte d'Azur s'inquiètent de la fermeture supposée de certaines ga...

Fermeture d'une classe de CP à Breil-sur-Roya : le combat s'enlise

PHOTOS. L'ultime prise d'armes du colonel Fringant au Palais princier

«Certains n'ont pas intérêt à chercher du travail.  »	(François Vignola)

Côté restaurateurs : Macron a raison

D'Apolline est exorbitant

Mis à jour le 30/06/2017 à 05:25 Publié le 30/06/2017 à 05:25
Lionel Abada, directeur général de Satri, et Marco Gandolfo, directeur général d'Engeco : « Nous sommes totalement disponibles pour la recherche des solutions techniques en vue d'une résolution rapide des problèmes. »

D'Apolline est exorbitant

Que s'est-il donc passé à l'ensemble immobilier des Jardins d'Apolline pour arriver à une situation où, en plus des dégâts des eaux, moisissures et champignons sur les murs s'ajoute maintenant un problème sanitaire avec une eau non potable et presque inutilisable aux robinets ?

Que s'est-il donc passé à l'ensemble immobilier des Jardins d'Apolline pour arriver à une situation où, en plus des dégâts des eaux, moisissures et champignons sur les murs s'ajoute maintenant un problème sanitaire avec une eau non potable et presque inutilisable aux robinets ? Pour les Entreprises Satri...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct