“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

Tous les arrêts continueront à être desservis sur la ligne Nice-Breil-Cuneo.

SNCF : gare à la suppression de guichets sur les lignes

Sacrée bande de chanteurs à pétrolettes : la compagnie ON/OFF a fait le show hier dans les services.

Il y a les livreurs de fleurs. Eux, ce sont... les chansons

Jérôme Michon et Antoine Herboux ont conçu une programmation qui commence dès demain au casino.	(DR)

Beaulieu : la Quinte artistique et ses petits

C'est le directeur du Centre méditerranéen, Gilles Capadoro, qui a dirigé la visite de l'amphithéâtre Jean-Cocteau.	(DR)

Journées du patrimoine : Cap-d'Ail réinvente le genre

Conseil National: unanimité pour une loi sur l'e-commerce des médicaments

Mis à jour le 30/06/2016 à 05:07 Publié le 30/06/2016 à 05:07
conseil national du 1er octobre 2015

Conseil National: unanimité pour une loi sur l'e-commerce des médicaments

C'est un sujet qui a trouvé un parfait consensus. Le projet de loi relative au commerce électronique des médicaments et aux structures de regroupement à l'achat a été voté mardi soir à l'unanimité des conseillers nationaux.

 Il s'agit des quelque 3 000 médicaments délivrés sans ordonnance. Par des accords avec la France et l'Union européenne, Monaco se devait d'avoir un cadre juridique pour l'e-commerce des médicaments, une activité possible dans le pays voisin depuis 2012.

Christophe Robino, rapporteur au nom de la commission des Intérêts sociaux et des Affaires diverses, a souligné que ce texte va « permettre aux pharmaciens d'officines monégasques, de proposer ou assurer à distance et par voie électronique la vente au détail et la dispensation au public de médicaments à usage...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct