“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Secteur qui recrute, énorme perte au casino, disparu retrouvé: voici votre brief...

Vous cherchez du travail? Voici un des secteurs qui recrute le plus dans la régi...

Contrôles routiers, OGC Nice contre Montpellier, prolonger les vacances: voici v...

Avec les animaux, les cirques vont dans le mur

Sur scène cet été à Bangkok en Thaïlande, où la troupe s'est produite pour la première fois à l'occasion d'une tournée en Asie.	(DR)

Les Petits chanteurs reprennent du service

Chez Cocteau ou Saint-Michel, au pays du piano roi

Mis à jour le 01/08/2018 à 05:07 Publié le 01/08/2018 à 05:07
Bertrand Chamayou a enchanté le parvis Saint-Michel, lundi soir.

Bertrand Chamayou a enchanté le parvis Saint-Michel, lundi soir. Jean-François Ottonello

Chez Cocteau ou Saint-Michel, au pays du piano roi

Avec Chamayou, lundi, Olaffson, hier, Anderszewski vendredi, les virtuoses de cet instrument se succèdent allègrement

La tradition du piano au Festival de Menton remonte au 7 août 1951. C'est ce jour-là que le légendaire pianiste Robert Casadesus donna le premier récital du festival.

Depuis, une longue lignée d'illustres pianistes s'est succédé sur le Parvis Saint-Michel, depuis Richter jusqu'à Fazil Say, depuis Kempf jusqu'à Martha Argerich.

Le piano est et demeure l'instrument roi de Menton.

À Menton, on n'est jamais à court de piano !

Le piano dans toute sa diversité : le piano monumental de Bertrand...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct