“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Studios de la Victorine, budget de la Sécu, arrivée de l'automne: voici votre br...

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

Chantier de Monaco : un impact (aussi) sur la voirie

Mis à jour le 18/02/2017 à 05:05 Publié le 18/02/2017 à 05:05
La société Someca avait obtenu le feu vert du Département pour financer un giratoire provisoire à l'intersection du croisement de la route de Tourris et de la RD46.

La société Someca avait obtenu le feu vert du Département pour financer un giratoire provisoire à l'intersection du croisement de la route de Tourris et de la RD46. Fabrice Creff

Chantier de Monaco : un impact (aussi) sur la voirie

L'abandon par Bouygues d'une partie du marché conclu avec la carrière du Revest touche de plein fouet la société. Mais elle remet aussi en cause les aménagements prévus pour sécuriser le trafic

La rupture par Bouygues Travaux Publics de la majeure partie du contrat avec la société Someca, gestionnaire de la carrière du Revest, dans le cadre du projet d'un écoquartier de luxe à Monaco (nos éditions des 8 et 9 février) a un double impact.

Primo au niveau économique. L'entreprise avait déjà commencé à investir à hauteur de 4,1 Me. Elle a déjà produit et stocké des centaines de milliers de tonnes sur la zone tampon de Tourris, en prévision du démarrage de l'acheminement en huit mois (de juillet 2017 à février 2018) des 1,2 million de tonnes de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct