“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

Tous les arrêts continueront à être desservis sur la ligne Nice-Breil-Cuneo.

SNCF : gare à la suppression de guichets sur les lignes

Sacrée bande de chanteurs à pétrolettes : la compagnie ON/OFF a fait le show hier dans les services.

Il y a les livreurs de fleurs. Eux, ce sont... les chansons

Jérôme Michon et Antoine Herboux ont conçu une programmation qui commence dès demain au casino.	(DR)

Beaulieu : la Quinte artistique et ses petits

C'est le directeur du Centre méditerranéen, Gilles Capadoro, qui a dirigé la visite de l'amphithéâtre Jean-Cocteau.	(DR)

Journées du patrimoine : Cap-d'Ail réinvente le genre

Chantier de Monaco : quelles retombées pour l'agglo ?

Mis à jour le 06/11/2016 à 05:03 Publié le 06/11/2016 à 05:03
La société Someca va extraire 2,2 millions de tonnes de granulats. La qualité des matériaux a été retenue par Bouygues Travaux publics pour répondre aux hautes exigences techniques pour la construction de la plate-forme maritime.

La société Someca va extraire 2,2 millions de tonnes de granulats. La qualité des matériaux a été retenue par Bouygues Travaux publics pour répondre aux hautes exigences techniques pour la construction de la plate-forme maritime. DR

Chantier de Monaco : quelles retombées pour l'agglo ?

Le Revest Le contrat décroché par la carrière avec la principauté pour la réalisation d'un quartier de luxe va générer environ 20 millions d'euros d'investissements dans l'aire toulonnaise

Gagner six hectares sur la mer pour donner naissance à Monaco à un écoquartier de 60 000 m2 de logements de luxe, pesant près de 2,2 milliards d'euros : tel est le projet phare d'urbanisation en mer, porté par Bouygues Travaux Publics. (Lire notre édition du 22 septembre). La filiale de Bouygues Construction vient de démarrer les travaux préparatoires de la future plate-forme maritime. A elle seule, elle va coûter la bagatelle de 842 millions d'euros. Pour la réaliser d'ici la fin 2020, il a fallu jeter l'ancre dans l'agglomération toulonnaise. Ce qui n'est pas sans générer des retombées économiques dans la région.

Un granulat de qualité

Quinze ans après avoir participé à une extension en mer à Monaco, la société Someca, exploitant la carrière du Revest va fournir 2,2 millions de tonnes de granulats , soit quatre fois...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct