“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDEO. La Fondation Flavien organise son 5e Monaco Trott'N'Roll en faveur de la ...

Dès le mois de décembre, seuls les guichets de ces gares de la Côte d'Azur reste...

Contrôles, filtrage maritime, restrictions de circulation : tout ce qu'il faut s...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

"C'est nous qui sommes allés chercher l'Europe": comment Monaco mène ses négociations avec l'Union

Mis à jour le 20/03/2017 à 19:55 Publié le 20/03/2017 à 19:45

"C'est nous qui sommes allés chercher l'Europe": comment Monaco mène ses négociations avec l'Union

Andorre, Saint-Marin et Monaco : trois petits pays qui poursuivent avec enthousiasme et ambition les négociations avec l'Union Européenne

"C'est l'histoire même de nos pays qui veut un accord avec l'Union Européenne. Je crois que de plus en plus de gens vont nous suivre. Je comprends les peurs. Qu'on m'explique pourquoi il ne faut rien changer ! Si les raisons sont bonnes, je suis prêt à abandonner les négociations. Mais je reste convaincu qu'il n'y a que des choses à gagner. Rien ne pourra se faire autour de l'isolement et en pensant que cela va durer éternellement. Nous en convenons tous les trois".

Le ton d'Antoni Martí Petit, chef du Gouvernement de la Principauté d'Andorre, se distingue de celui qui est emprunté à Monaco. Les mots sont directs, sans équivoque.

Samedi, Antoni Martí...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct