“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Des élus de la Côte d'Azur s'inquiètent de la fermeture supposée de certaines ga...

Fermeture d'une classe de CP à Breil-sur-Roya : le combat s'enlise

PHOTOS. L'ultime prise d'armes du colonel Fringant au Palais princier

«Certains n'ont pas intérêt à chercher du travail.  »	(François Vignola)

Côté restaurateurs : Macron a raison

Ces pom-pom girls monégasques sont les meilleurs cheerleaders de France

Mis à jour le 18/10/2016 à 11:40 Publié le 18/10/2016 à 11:33
Les Roca Girls (ici dimanche face au HTV) attendent le match de ce soir avec impatience.

Les Roca Girls (ici dimanche face au HTV) attendent le match de ce soir avec impatience. Photos Jean-François Ottonello

Ces pom-pom girls monégasques sont les meilleurs cheerleaders de France

Sans elles, les matchs de la Roca Team n’auraient pas la même saveur. En deux saisons, les Roca Girls se sont imposées sur le parquet du Louis-II. Elles donneront tout, ce soir, pour leur première européenne

Quand elle venait faire du sport avec ses camarades du collège Charles-III au stade Louis-II, la petite Mandy n’imaginait pas un instant qu’elle serait un jour la showgirl en chef de la salle Gaston-Médecin.

Dix ans plus tard, devenue danseuse professionnelle, chorégraphe et productrice de spectacles, Mandy Ayache est à la tête des Roca Girls, ces pom-pom girls qui animent la salle à chaque match de l’ASM Basket à domicile.

En deux saisons, ces filles ont réussi à s’imposer comme un élément clé du spectacle proposé par la Roca Team aux fans de basket. Mieux, ces danseuses font partie - affirment des spécialistes du basket - des meilleures cheerleaders du championnat de France de Pro A.

Il n’en fallait pas moins pour accompagner une équipe de basket aux ambitions sportives des plus élevées.

Deux mois de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct