“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

A 90 ans, elle attend 3 jours à l'hôpital avec une fracture

L'étude présentée mardi par l'INSEE porte sur la période 2009-2014. 
	(Infographie IGN-Insee 2018)

Provence-Alpes-Côte d'Azur : l'emploi numérique concentré dans les technopoles

Les 88 000 € récoltés ont permis de financer des équipements utiles dans la prise en charge de certains cancers.

Le Gemluc offre trois équipements au service d'urologie du CHPG

Un adieu lui est adressé aujourd'hui, sous forme de messe de Requiem, en l'église Notre-Dame.	(DR)

Le dernier adieu au père Gay, longtemps curé de Cap-d'Ail

Cloud 9

Cent dix ans d'histoire de famille pour l'enseigne Noaro Frères à Monaco

Mis à jour le 02/12/2016 à 05:04 Publié le 02/12/2016 à 05:04
Jean-François Noaro est le président délégué de l'entreprise qui porte son nom. Il représente la quatrième génération de dirigeants de la même famille.

Jean-François Noaro est le président délégué de l'entreprise qui porte son nom. Il représente la quatrième génération de dirigeants de la même famille. N.H.-F.

Cent dix ans d'histoire de famille pour l'enseigne Noaro Frères à Monaco

Comment faire vivre une société plus d'un siècle et la transmettre de génération en génération ? Recette d'un élixir de jouvence, avec une entreprise de plomberie, génie climatique…

Dans un local du boulevard Rainier-III, un homme pose une guirlande. Une crèche est en train d'être installée là, chez Noaro Frères. C'est une tradition depuis « quelques années », restitue Jean-François Noaro, le président délégué de cette entreprise de plomberie, génie climatique, installation de cuisines, bureau d'études… Sa structure existe depuis beaucoup plus longtemps. Ce soir, Noaro Frères souffle ses 110 bougies. Une histoire de famille. Et Jean-François Noaro ne veut pas que cela change.

La proximité

« Ce serait un désastre de vendre la société familiale, lâche-t-il,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct