“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Société monégasque d’assainissement fête ses 80 ans d'existence avec le princ...

Cette association lance un appel à souscription pour financer un livre sur les p...

PHOTOS. Voici les plus beaux palaces flottants récompensés au gala inaugural du ...

La 14e édition de La Nuit du pays mentonnais aura lieu samedi 29 septembre.	(Archives L. B.)

Des anciennes voitures sportives réunies pour une balade touristique

La classe de CP de Fanny Gorgol a reçu la visite du maire, Patrick Césari.

235 dictionnaires offerts aux élèves de CP et CM2

Ce Babar en bronze convoité par les plus grandes stars offert au Gala des océans à Monaco

Mis à jour le 23/08/2018 à 14:58 Publié le 23/08/2018 à 09:00
Le roi des éléphants, qui attire une clientèle de plus en plus nombreuse, est vendu environ 11.000€.

Le roi des éléphants, qui attire une clientèle de plus en plus nombreuse, est vendu environ 11.000€. Photo Jean-François Ottonello

Ce Babar en bronze convoité par les plus grandes stars offert au Gala des océans à Monaco

Le 26 septembre prochain, l’unique exemplaire, pour l’instant, de la statue de bronze de Vincent Faudemer, sera vendu aux enchères lors du Monte-Carlo Gala for the Global Ocean. Prix de vente de l'oeuvre: 11.000€.

Plus jeune, alors qu’il regardait cet éléphant couronné et vêtu d’un costume vert derrière son écran de télévision, Vincent Faudemer était bien loin de se douter, qu’un jour, Babar allait faire basculer le cours de sa vie.

Sur une table, à la terrasse du Café de Paris, trône fièrement une statue flambant neuve en bronze, polie et chromée de 70 cm, que son artiste ne cesse de choyer. La toute première, mais sûrement pas la dernière. Son nom, Babolex, est un mélange entre Babar et Rolex, puisque chaque œuvre est vendue avec une montre de la marque anglaise.

La magie des réseaux sociaux

En début d’année, ce Caennais de 32 ans poste sur son compte Instagram des photos de son œuvre, qui n’existait à ce moment-là que virtuellement.

"Il n’y avait rien de réel. Au départ, j’avais fait cela pour attirer l’attention", se remémore-t-il. Trois semaines après la publication, il reçoit un message pour le moins surprenant du manager de Kim Kardashian. La sœur de la star de téléréalité américaine, Courtney, souhaitait en avoir une chez elle. Et c’est ainsi qu’a commencé la folle aventure de Vincent Faudemer et de son Babolex.

Depuis, de nombreuses célébrités comme l’actrice américaine Jennifer Love Hewitt, les chanteurs du groupe One Direction, le rappeur Lacrim ou le joueur de football Djibril Cissé l’ont commandé.

Plusieurs galeries dans le monde entier représentent aussi Babolex, qui se décline sous différents thèmes, différentes marques et personnages.

Un don pour le Monte-Carlo Gala for the Global Ocean

Vincent Faudemer est généreux. Sa toute première œuvre, il en a fait don à la Fondation Albert II. Babolex, sans la montre, sera mis aux enchères lors de la deuxième édition du Monte-Carlo Gala for the Global Ocean.

"Nous faisons déjà don de 3% des recettes de Babolex à l’organisation WWF. Et puis cet événement sera aussi un bon moyen de faire connaître mon œuvre au plus grand nombre", précise le Caennais. Qui sait? Peut-être que la reine de la pop Madonna fera monter les enchères pour se l’approprier.


La suite du direct