“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

Tous les arrêts continueront à être desservis sur la ligne Nice-Breil-Cuneo.

SNCF : gare à la suppression de guichets sur les lignes

Sacrée bande de chanteurs à pétrolettes : la compagnie ON/OFF a fait le show hier dans les services.

Il y a les livreurs de fleurs. Eux, ce sont... les chansons

Jérôme Michon et Antoine Herboux ont conçu une programmation qui commence dès demain au casino.	(DR)

Beaulieu : la Quinte artistique et ses petits

C'est le directeur du Centre méditerranéen, Gilles Capadoro, qui a dirigé la visite de l'amphithéâtre Jean-Cocteau.	(DR)

Journées du patrimoine : Cap-d'Ail réinvente le genre

Ballets de Monte-Carlo : le passé et l'avenir au présent

Mis à jour le 11/09/2017 à 05:07 Publié le 11/09/2017 à 05:07

Ballets de Monte-Carlo : le passé et l'avenir au présent

La compagnie de danse, le festival Monaco Dance Forum et l'Académie Princesse-Grace s'articulent avec brio pour une saison 2017-2018 qui donne déjà envie de fêter Noël…

Les Ballets de Monte-Carlo se lancent à grands pas vers une nouvelle saison chorégraphique, à Monaco mais aussi à travers le monde, avec la compagnie de danse mais aussi le Festival et l'Académie. Dans ce tourbillon de reprises et de créations, tantôt du directeur-chorégraphe Jean-Christophe Maillot, tantôt des artistes invités, le public monégasque va pouvoir rapidement retrouver le chemin de la Salle Garnier, du Grimaldi Forum ou encore de l'Atelier des Ballets.

Après un gala d'ouverture de saison de l'Opéra et des...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct